Visite de l’un des plus grands chantiers en Amérique du Nord

Visite de l’un des plus grands chantiers en Amérique du Nord

Les travaux vont de bon train sur le chantier du nouveau pont Champlain.

INFRASTRUCTURE. La construction du nouveau pont Champlain a commencé au mois de juin 2015 et les travaux vont bon train. Les automobilistes empruntant l’actuel pont peuvent déjà apercevoir ce qui sera les fondations de la nouvelle structure. Le 18 mars, Le Courrier du Sud a pu constater l’ampleur et l’avancée des travaux, lors d’une visite du chantier.

Les ingénieurs du Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL) ont commencé par la mise en place de trois grandes jetées dans le fleuve, ouvrages temporaires servant de plateforme pour les 400 travailleurs.

Pour l’instant, les plans et échéanciers initiaux sont respectés, les travaux ayant même pris un peu d’avance. Les installations de préfabrication, de préassemblage et de chargement de la jetée ouest sont très bien avancées et l’excavation maritime de l’approche ouest a débutée, tout comme le coulage des premières semelles de l’approche ouest et les culés est et ouest.

La section haubanée, qui supportera le pylône principal de l’infrastructure, a également pris de l’avance sur son échéancier. Quarante-deux pieux ont été forés depuis octobre afin de lancer les travaux de fondation du pylône principal.

Depuis janvier, les travailleurs s’emploient à préparer les travaux de coffrage des deux semelles du pylône principal en vue du bétonnage prévu ce printemps.

L’installation de l’armature à l’intérieur des semelles va aussi bon train et la première semelle du côté sud sera coulée au début du mois d’avril.

«L’échéancier du pont est réellement notre plus grand défi», explique le directeur de la coordination de SSL, Daniel Genest.

Hiver doux

Alors que le printemps se pointe le bout du nez, le directeur de la construction de la partie haubanée du pont, Frédéric Guitard, semble très satisfait des progrès de son équipe durant l’hiver.

La clémence de l’hiver a en effet permis de creuser avant Noël la totalité des pieux dans lesquels viendront s’ancrer les bases du pylône central, étape qui était prévue pour le mois de février seulement.

«On est très content de voir où on est rendu aujourd’hui; c’est énorme pour nous, affirme M. Guitard. Maintenant, le défi, c’est de maintenir le momentum.»

«Les travailleurs doivent prendre plus de pauses durant l’hiver à cause du froid, ce qui fait baisser la production. On estimait une chute de près de 40% pendant cette période, mais l’hiver doux que l’on a connu nous a beaucoup aidé», estime Daniel Genest.

Encore 32 mois

Selon l’échéancier, le nouveau pont Champlain doit être livré en décembre 2018. L’ensemble du corridor doit être complété en octobre 2019. Pour l’heure, il reste un peu plus de 32 mois avant la date d’échéance.

Le pont doit comporter trois voies en direction de Montréal et trois en direction de la Rive-Sud, avec de chaque côté un accotement, un corridor central réservé au transport collectif ainsi qu’une piste multifonctionnelle.

Commenter cet article

avatar