Une première expérience «junior majeur» pour Jérôme Lafond

Une première expérience «junior majeur» pour Jérôme Lafond

En ce début de calendrier, avec les blessures à l’interne, les responsabilités de Jérôme Lafond s’accumulent et il compte bien en profiter.

Crédit photo : Archives – Le Brossard Éclair

À sa deuxième saison dans les rangs juniors, le défenseur de 18 ans Jérôme Lafond prend du galon à la ligne bleue du Collège Français en raison des blessures de ses coéquipiers. Il a même pris part à son premier match dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec à titre de remplaçant.

Dernier défenseur retranché de l’alignement des Cataractes de Shawinigan lors du camp d’entraînement, la formation a fait appel à lui le 30 septembre, alors qu’elle affrontait les Tigres à Victoriaville. Lafond s’amenait en relève à Olivier Desroches, blessé.

Malgré une défaite de 6 à 1 et une fiche personnelle de -4, le Brossardois se dit satisfait de la première impression qu’il a laissée à l’organisation.

«Ça s’est bien passé, sauf que sur papier, c’est un peu moins beau, admet Jérôme Lafond. J’ai joué une belle game quand même.»

Lors de son retranchement, les dirigeants des Cataractes lui ont laissé entendre, sans certitude, qu’il pourrait être rappelé cet hiver.

Mais pour l’instant, Lafond se concentre sur le début de saison du CF. Les Longueuillois détiennent présentement une fiche de 3 victoires, 3 défaites et 1 défaite en tirs de barrage.

«Ça se passe quand même bien. On est un peu moins bon que l’an passé, avec moins de punch à l’attaque, mais il va aussi falloir qu’on travaille plus fort», insiste le défenseur défensif.

Il ne détourne toutefois pas le regard de l’objectif principal du CF, année après année.

«C’est sûr que ce serait le fun de remporter la Coupe NAPA une deuxième fois de suite», soumet celui qui se décrit comme un coéquipier discret.

En 43 rencontres avec le CF la saison dernière, Jérôme Lafond montrait une fiche de 9 points, 34 minutes de pénalité et un différentiel de +15.

Commenter cet article

avatar