Une frayère aménagée dans la rivière Saint-Jacques

Une frayère aménagée dans la rivière Saint-Jacques

Une équipe de suivi commencera à faire des observations sur le terrain dès la fonte des glaces.

La faune aquatique de la rivière Saint-Jacques recevra un petit coup de pouce de la part du comité ZIP Ville-Marie. Une frayère y sera aménagée entre le ruisseau Daigneault et la voie ferrée.

La Ville de Brossard, propriétaire du parc régional de la rivière Saint-Jacques, a approuvé le projet le 12 mai. Le projet se fera à coût nul pour la Ville, le comité ZIP Ville-Marie ayant obtenu tout le financement nécessaire sous forme de dons et de subventions fédérales et provinciales.

«Le milieu naturel de la rivière Saint-Jacques est assez dégradé. On veut améliorer l’écosystème», explique le directeur général du comité ZIP Ville-Marie, Alexandre Joly.

La frayère sera aménagée dès cet été. Le comité en assurera la gestion pendant cinq ans afin d’assurer sa viabilité.

«Le principal risque, c’est le phragmite, aussi appelé le roseau commun, ajoute M. Joly. C’est une espèce envahissante qui pousse très dense, et quand elle s’implante quelque part, elle tasse tout le reste.»

Avec la frayère, le comité ZIP Ville-Marie espère non seulement améliorer la biodiversité dans la rivière Saint-Jacques, mais aussi l’attrait sportif de l’endroit. M. Joly vise à ce que la frayère facilite la reproduction d’espèces de poisson pouvant être pêchées.

Commenter cet article

avatar