Un regain d’énergie pour le marché immobilier brossardois

Un regain d’énergie pour le marché immobilier brossardois

L’étude démontre que les ventes à Brossard ont été particulièrement positives lors du premier trimestre de 2015.

ÉCONOMIE. Malgré le rude hiver, le marché immobilier a été très actif sur la Rive-Sud de Montréal. L’étude sur le prix des maisons de Royal LePage démontre que le marché de l’unifamiliale a connu une forte hausse lors du premier trimestre de 2015 à Brossard.

Les ventes se sont principalement accentuées en territoire brossardois, où les maisons individuelles de plain-pied, les maisons à deux étages et les appartements en copropriété ont connu respectivement des hausses de 57,1%, 16,1% et de 22,4% des ventes par rapport au même trimestre de 2014.

«L’augmentation se concentre surtout à Brossard, mais le regain s’est aussi fait sentir dans l’unifamiliale à Longueuil et à Boucherville, explique le directeur principal de la région de Québec chez Royal LePage, Dominic St-Pierre. En général, le marché immobilier de la Rive-Sud a été très actif et il n’y pas eu d’augmentation agressive des prix.»

Multitude de facteurs

Les taux d’intérêt historiquement bas, la confiance des consommateurs qui s’est grandement améliorée, le début d’année positif en économie, les perspectives d’emploi et une baisse de prix dans certains types de propriétés sont les facteurs qui expliquent cette reprise tant attendue.

«Certains vendeurs pressés de conclure ont choisi de baisser leur prix pour attirer les acheteurs de manière plus agressive. Puis, les institutions bancaires se sont livrées à une forte concurrence aux plus bas taux, suivant l’annonce en janvier de la baisse du taux directeur par la Banque du Canada, ce qui a encouragé les premiers acheteurs, notamment, à hâter leur acquisition», ajoute Dominic St-Pierre, qui s’attend à ce que le prochain trimestre soit beaucoup plus actif que celui de l’an passé.

Hausse de prix des copropriétés

Au cours de la dernière année, les logements en copropriété de Brossard ont subi une importante hausse de prix de 1,5%, passant de 194 000 à 197 000$. Le prix des maisons individuelles plain-pied est demeuré plutôt stable avec une diminution de 0,3%, pour atteindre une moyenne de 282 150$. Les maisons standards à deux étages ont pour leur part fait face à une baisse des prix de 1,1% durant la dernière année, pour s’établir à 399 000$.

«D’ici la fin de l’année, il devrait y avoir une augmentation des prix de 2 à 3%, mais rien de très agressif», ajoute Dominic St-Pierre.

Texte rédigé par Vanessa Picotte.

Commenter cet article

avatar