Un premier frigo communautaire inauguré à Brossard

Un premier frigo communautaire inauguré à Brossard

Alexandre Carrier-Desjardins inaugurera le premier frigo communautaire de la Rive-Sud à la Maison des jeunes l'Escalier en Mon Temps

La maison des jeunes l’Escalier en Mon Temps inaugurera vendredi le tout premier «frigo communautaire» de la Rive-Sud. Le concept, importé d’Allemagne, vise à réduire l’insécurité alimentaire et le gaspillage de nourriture.

Il y a à peine 18 mois que les premiers frigos communautaires ont été installés à Montréal et Québec mais déjà, la province en compte 17, incluant celui de Brossard. Sherbrooke, Gatineau et Saguenay ont notamment adopté le concept.

L’idée, c’est que les résidents du quartier déposent leurs surplus alimentaires dans le frigo pour que d’autres résidents puissent en bénéficier gratuitement. L’instigateur du projet sur la Rive-Sud, Alexandre Carrier-Desjardins, espère ainsi aider les familles du secteur A de Brossard à combler certains besoins.

«On reçoit déjà des dons en nourriture qu’on redonne aux jeunes avec la Cuisine de l’Amitié, explique-t-il. Mais on est dans un quartier qui n’est pas le plus favorisé et on veut pouvoir redonner aux parents aussi.»

Registre des entrées et sorties

La gestion des frigos communautaires varie d’un endroit à l’autre. Certains sont entièrement libres – on peut y accéder n’importe quand et y déposer n’importe quoi – tandis que d’autres limitent les heures d’accès ou le type de denrées déposées.

À Brossard, le frigo se limitera aux heures d’ouverture de la maison des jeunes. Il y aura aussi un registre des entrées et des sorties.

Pas question toutefois de limiter le type de nourriture. «Les gens pourront apporter ce qu’ils veulent. On va toutefois vérifier si c’est périmé», souligne Alexandre Carrier-Desjardins.

Bonne idée pour le secteur

Le secteur A n’est pas le plus aisé de Brossard. Il abrite déjà trois organismes qui agissent comme banques alimentaires, soit les Cuisines de l’Amitié, la Mission d’entraide St-Alphonse et Action intégration en déficience intellectuelle, tous situés sur les rues André et Agathe.

Le Brossard Éclair s’est entretenu avec quelques usagers de la Mission d’entraide St-Alphonse pour savoir ce qu’ils pensaient de cette nouvelle option. La plupart étaient d’avis que le frigo communautaire serait un bon complément aux services déjà en place.

«Je trouve ça génial, affirme Carole. On va à des banques alimentaires, mais des fois, on ne mange pas tout. Pourquoi le jeter si on peut le donner à quelqu’un d’autre? Et pendant qu’on est là, on peut prendre quelque chose d’autre qu’on aime.»

«Pour des plus jeunes, ça peut être une bonne idée. Il y en a qui ont de la misère, alors tout ce qui peut aider, c’est bon», ajoute une autre femme.

Le frigo communautaire sera inauguré le 14 octobre, aux locaux de la Maison des jeunes, sur l’avenue Auteuil, en présence de représentants de la Ville et d’autres organismes. Les résidents peuvent cependant d’ores et déjà y apporter de la nourriture.

1
Écrire un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Raja El Recent comment authors
Raja El
Invité
Raja El

bravo pour cette belle initiative….zéro gaspillage, premier geste écologiste