Un contrat de 521 000$, sans appel d’offres

Un contrat de 521 000$, sans appel d’offres

Hôtel de ville de Brossard

La Ville de Brossard a offert un contrat de plus de 521 000$, sans appel d’offres, pour louer des bureaux qui accueilleront temporairement une partie de ses employés.

Pendant les deux prochaines années, la Ville louera des bureaux dans le parc industriel de l’autoroute 30, afin d’y loger les services des Loisirs et des Finances durant les travaux de rénovation de l’hôtel de ville. Le loyer coûtera 24 800$ par mois pendant 21 mois, avec une extension possible de cinq mois.

L’édifice, situé au 9955, avenue de Catania, appartient au Fonds de placement immobilier Cominar et abrite des firmes qui œuvrent dans différents domaines industriels et professionnels. Les bureaux de la Ville sont sous-loués par la firme Newalta.

Appelée à expliquer pourquoi elle n’avait pas procédé à un appel d’offres, la Ville de Brossard s’en est remise à la Loi sur les cités et villes, qui décrit les types de contrats qui doivent être soumis à ce processus. La location d’immeubles par une municipalité n’en fait pas partie, même si la facture dépasse 100 000$.

«Ils auraient pu faire un appel d’offres. Même si la loi ne le prévoit pas, ils auraient dû le faire pour des raisons d’éthique. On doit, comme élus, s’assurer de trouver le meilleur prix pour les citoyens», affirme le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Antoine Assaf.

Autre option moins chère

Selon les informations obtenues par le Brossard Éclair, la Ville étudiait aussi la possibilité d’emménager dans des locaux du boul. Taschereau, tout près de l’hôtel de ville.

Le loyer de cet endroit était inférieur à celui du parc industriel. Mais les «autres coûts» s’accumulaient au point où la facture totale aurait été d’environ 525 000$.

Ces «autres coûts» comprennent des «prises réseau», des «coûts TI mensuels» et des «coûts de location» non précisés.

«Le site du 9955, avenue Catania est clé en main, prêt à recevoir les effectifs, et est déjà meublé», affirme la chef du service des communications de la Ville, Stéphanie Sauvé, pour expliquer la décision de la Ville.

La superficie du site est aussi plus grande de quelque 4000 pieds carrés par rapport à l’immeuble sur le boul. Taschereau.

Aucun impact sur les services

À la Ville, on souligne que les citoyens ne seront pas touchés par le déménagement.

«Le service à la clientèle, l’équipe de Services Brossard, n’est pas visée par les travaux et demeure en place, dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville. Les citoyens n’auront pas à se déplacer vers l’autre immeuble», explique Mme Sauvé.

«Ont-ils tenu compte des inconvénients pour les employés?, répond M. Assaf. À quelques sous près, moi j’aurais choisi l’édifice sur le boul. Taschereau. C’est presque en face de l’hôtel de ville.»

Les travaux de rénovation à l’hôtel de ville débuteront en septembre et s’étireront sur plus d’un an. La Ville prévoit y consacrer environ 6 M$.

Commenter cet article

avatar