Un concessionnaire propose de sauver une usine de General Motors

Un concessionnaire propose de sauver une usine de General Motors


Le Guide de l'Auto

Article par Germain Goyer

Un propriétaire de concessionnaires de la région de Cleveland, Bernie Moreno, a proposé à General Motors une idée qui aurait pu permettre d’éviter la fermeture d’une de ses usines.

En effet, celui qui détient une multitude de bannières dont Lotus, Rolls-Royce, Mercedes-Benz, Buick et GMC a fait part de son intention d’acquérir entre 150 000 et 180 000 Chevrolet Cruze à la haute direction de General Motors.

Si cet homme d’affaires désirait acheter autant d’exemplaires de cette berline compacte, c’est parce qu’il avait l’intention de lancer une entreprise de partage de voitures.

Mary Barra, PDG du géant américain, aurait toutefois rejeté l’offre.

C’est ce que nous apprend le Detroit Free Press qui précise que General Motors de même que M. Moreno n’ont pas commenté la situation.

De son côté, le président du local 1112 de l’United Auto Workers (UAW) a déclaré que si GM s’était entendu avec cet entrepreneur, pas moins de 3 000 employés auraient conservé leur emploi. Et ça, c’est sans compter tous les fournisseurs de la région de Lordstown en Ohio où était assemblée la Chevrolet Cruze.

Souvenons-nous qu’en novembre dernier, GM avait présenté un plan de restructuration. Celui-ci prévoyait notamment l’élimination des Chevrolet Cruze, Volt, Impala, Cadillac XTS et CT6 ainsi que Buick LaCrosse.

La dernière Chevrolet Cruze
Le 6 mars dernier, Chevrolet a produit sa dernière Cruze. Depuis 2011, un total de 1,7 million d’unités ont été assemblées. Sur le marché canadien, 2014 marque l’année record pour ce modèle avec 34 400 exemplaires vendus. En 2018, un peu moins de 27 000 Cruze ont trouvé preneur au pays.