«Nous sommes émotifs, on y croit et on n’y croit pas tellement ça passe vite», dit son père

«Nous sommes émotifs, on y croit et on n’y croit pas tellement ça passe vite», dit son père

Patrice Bernier en action avec l’Impact

Crédit photo : Archives – Brossard Éclair

Dernier tour de piste de Patrice Bernier dimanche

Une longue carrière de 35 ans, dont une vingtaine comme joueur professionnel, se terminera pour le joueur de soccer de Brossard Patrice Bernier, dimanche, au stade Saputo, lors du dernier match de l’année de l’Impact de Montréal, déjà éliminé des séries.

Joint une semaine jour pour jour avant ce match ultime, le père du capitaine du onze montréalais, Jean Bernier, dit vivre le moment avec beaucoup d’émotions.

«Patrice a déjà 38 ans et malgré ses 20 ans de carrière professionnelle, nous n’en revenons pas comment les choses passent vite, raconte M. Bernier au Courrier du Sud. Nous avons mis Patrice sur le circuit du soccer et son circuit comme joueur prendra fin après une belle carrière. Dépendamment du moment, on y croit et on n’y croit pas. On continuera d’aller voir l’Impact l’an prochain, mais ce ne sera pas avec la même intensité!»

«Notre grosse déception est que Patrice ne verra pas son rêve d’amener les siens en séries et d’y jouer pour terminer sa carrière, mais dans le sport, on ne peut pas tout contrôler, poursuit M. Bernier. L’Impact étant une organisation de grande classe, Patrice sera sûrement mis en valeur lors de ce match ultime et les médias lui ont toujours fait une couverture extraordinaire. J’ai l’impression que sa dernière semaine de joueur sera mémorable!»

Patrice Bernier restera tout de même dans l’organisation de l’Impact l’an prochain.

«Le tout avait été négocié avant la signature de son dernier contrat, indique son père. Il pourrait bien diriger l’équipe de 18 ans de l’Impact ou avoir un poste de relations publiques ou autres. On l’apprendra sûrement bientôt.»

Patrice Bernier et son père Jean

Écrire un commentaire

avatar