Rien n’est déterminé pour les deux succursales de Brossard

Rien n’est déterminé pour les deux succursales de Brossard

Renaud-Bray a conclu une entente avec Québecor pour l'acquisition de la chaîne de magasins Archambault.

Seuls quelques pas séparent le Archambault du Mail Champlain du Renaud-Bray du boul. Taschereau, à Brossard. Il est toutefois impossible de dire pour l’instant si les deux succursales continueront de cohabiter, après l’annonce de la vente d’Archambault à son compétiteur.

Dans un communiqué émis le 19 mai, le président de Renaud-Bray, Blaise Renaud, indiquait son intention de conserver les deux entités dans leur forme actuelle.

«Par cette acquisition, nous sommes fiers non seulement de préserver la pérennité de l’entreprise et son contrôle par des intérêts québécois, mais aussi de pouvoir assurer une plus grande vitalité à notre secteur d’activité et, par le fait même, à l’ensemble de la chaîne du livre.»

Bureau de la concurrence

La responsable des relations médias pour Renaud-Bray, Denise Courteau, ne peut s’avancer sur l’avenir des deux commerces de Brossard. «C’est le Bureau de la concurrence qui va nous dire quoi faire. Quand adviennent des transactions comme celle-là, s’il considère que ça nuit à la concurrence, il nous édictera certaines choses à faire.»

Renaud-Bray s’attend à une décision du Bureau de la concurrence d’ici trois mois.

D’autres villes vivent la même cohabitation dans un petit périmètre, comme Laval, Montréal (près de la Place des Arts), Anjou et Sainte-Foy.

Transaction majeure

La semaine dernière, Renaud-Bray a conclu une entente pour acquérir des actifs de Groupe Archambault, une filiale de Québecor. L’entente comprend l’acquisition de 14 magasins de détail établis au Québec, du portail archambault.ca et de la librairie anglophone Paragraphe, située à Montréal.

Blaise Renaud considère qu’Archambault est une bannière reconnue qui figure parmi les entreprises les plus admirées des Québécois.

«Fondée il y a près de 120 ans, Archambault s’est d’abord imposée comme un leader dans le domaine de la musique et du cinéma, puis a étendu son offre de produits de divertissement aux livres, a-t-il fait savoir. De son côté, Renaud-Bray est un joueur de premier plan dans la promotion et la diffusion de la culture; c’est le plus grand réseau de librairies francophones en Amérique du Nord. Les deux entreprises partagent de nombreuses valeurs communes et privilégient une approche axée sur le client.»

Écrire un commentaire

avatar