Ressources Nippon Dragon relance un important projet minier en Abitibi

Ressources Nippon Dragon relance un important projet minier en Abitibi

Crédit photo : depostitphotos

AFFAIRES. L’entreprise Ressources Nippon Dragon de Brossard a récemment conclu une entente avec le groupe d’investisseurs Ressources Val-d’Or (RVO) en vue de relancer un important projet minier en Abitibi.

Le projet minier Rocmec-1 situé à Arntfield, entre Rouyn-Noranda et la frontière ontarienne, était sur la glace depuis 2009 en raison de la crise financière.

Nippon Dragon entend remettre rapidement la mine en production par l’entremise de Rocmec Gold, société dont elle détient 51% des parts. Des travaux de dénoyage et de remise à niveau d’infrastructures devraient être entrepris au printemps et la société pourrait produire ses premières onces d’or vers la fin de 2018.

Rocmec Gold utilisera également à Rocmec-1 une méthode originale d’extraction du minerai basée sur une chaleur intense plutôt que les explosifs traditionnels pour faire éclater la roche. Cette technologie, brevetée sous le nom de Dragons, est expérimentée chez des clients de la société de Brossard, en Arizona et en Afrique du Sud.

Qu’est-ce que le dénoyage?

Le dénoyage consiste à assécher les sols, tunnels, puits et autres infrastructures d’une mines qui sont envahis par l’eau.

Écrire un commentaire

avatar