Qadr Spooner pense avoir fait bonne impression au Camp d’évaluation de la LCF

Qadr Spooner pense avoir fait bonne impression au Camp d’évaluation de la LCF

Qadr Spooner au camp d'évaluation de la LCF

FOOTBALL. Le joueur de ligne offensive Qadr Spooner, membre du top 15 des joueurs universitaires canadiens à être repêché le 7 mai, pense avoir fait augmenter sa valeur lors du camp d’évaluation des meilleurs espoirs canadiens de la Ligue canadienne de football, à Régina en Saskatchewan, du 23 au 25 mars.  

Spooner, ex-joueur des Packers de Greenfield Park et des Cheetahs du collège Vanier, s’est illustré pendant cinq ans avec les Redmen de McGill comme bloqueur offensif.

Avec régularité, l’athlète de 6′ 4”, 310 lb, a stoppé net les tentatives des joueurs adverses de rejoindre son quart-arrière et a créé régulièrement des brèches géantes pour les porteurs de ballons des Redmen. Spooner faisait partie d’un groupe de 50 joueurs, qui ont passé six tests de forme physique et ont participé à des jeux simulés ou à un contre un.

Celui qui a aussi participé à un camp d’évaluation de la NFL au Texas en janvier a entre autres été le 3e meilleur des espoirs avec 31 développés couchés. Il a impressionné au  sprint de 40 mètres, pour un gars de sa stature. Aux duels à un contre un, il a pu démontrer sa puissance.  

Des dépisteurs élogieux

Interviewé dès son retour chez nous dimanche, le sympathique athlète se montrait positif avant de retourner déjà au gymnase.

«Dès la première journée, il y a eu des tests médicaux et les dépisteurs se sont dit satisfaits de ma forme. J’avais baissé mon poids et mon pourcentage de gras. J’avais travaillé très fort en gymnase dernièrement et c’était gratifiant de le confirmer aux tests. Je me suis bien senti pendant le reste du camp. Les choses ont bien été pendant les trois jours, je reviens satisfait et encouragé», dit-il.

Les commentaires des dépisteurs l’ont encouragé. «J’ai eu des discussions avec plusieurs équipes, (Winnipeg, Montréal, Toronto, Edmonton, Calgary, Ottawa et Hamilton) et en général les feedbacks étaient positifs. Le plus important en cette période d’évaluation est de démontrer qu’on s’améliore. J’ai eu aussi beaucoup d’éloges sur les vidéos qui avaient été tournés sur moi.»

«On m’a dit que l’art de complètement sortir un joueur du jeu et de bien finir un plaqué ne s’enseigne pas, que je semblais avoir cette faculté. Ça aussi c’est gratifiant car je travaille ma force musculaire et étudie des séquences de jeu depuis très longtemps», ajoute-t-il.

Pour lui, d’avoir jouer pour les Redmen de McGill semble être un avantage. «On m’a demandé très souvent pourquoi j’y jouais et j’ai pu expliquer mes valeurs scolaires, très importantes à cette institution, et ma vision du jeu collectif. Les joueurs de lignes offensifs sont rarement mis en valeur, mais doivent s’unir pour être efficaces. On m’a posé beaucoup de questions sur mes valeurs humaines. Ces détails sont très importants pour les équipes professionnelles.»

Son sort connu dans les deux prochains mois

Lorsqu’il lui est demandé ses impressions sur les équipes qui semblent plus intéressés à ses services, Qadr reste prudent.

«Chacun des dépisteurs ont des personnalités différentes, alors je ne peux pas m’avancer beaucoup. Mais depuis longtemps, j’ai toujours trouvé que les Blue Bombers de Winnipeg, qui auront deux choix de premier tour, 1 et 6, m’ont porté beaucoup d’attention», évalue-t-il.

Spooner pourrait aussi être choisi par une équipe de la NFL. Cela pourrait-il le faire reculer au repêchage de la LCF étant donné le risque qu’il joue aux États-Unis? «Il se peut que oui, mais les organisations savent bien comment gérer ces situations et le repêchage de la LCF a lieu après celui de la NFL, avance Spooner. D’avoir fait un camp d’évaluation en NFL m’a personnellement aidé pour celui de la LCF. Je me sentais en confiance. J’ai vu beaucoup de similitudes entre les deux ligues pour les tests physiques.»

Le repêchage de la NFL aura lieu du 27 au 29 avril, celui de la LCF se tiendra le 7 mai.

Commenter cet article

avatar