Priorité Brossard rejette tout blâme

Priorité Brossard rejette tout blâme

Les actes reprochés par le DGEQ ont été posés par le Groupe SM International.

Priorité Brossard a tenu à réagir à article Le parti du maire Paul Leduc a reçu des contributions illégales, publié dans l’édition du 15 février du Brossard Éclair. La présidente du parti, Nicole Desrochers, souligne que son organisation «n’était pas fautive» dans cette affaire et rejette en bloc les allégations de financement illégal.

Dans son article, le Brossard Éclair rapportait que Priorité Brossard avait reçu en 2009 des contributions illégales totalisant 2000$. Dans une lettre de réclamation envoyée au parti en 2014, le Directeur général des élections (DGEQ) indique que les donateurs en question étaient en fait des prête-noms pour la firme de génie-conseil Groupe SM International (SMi).

Nicole Desrochers souligne que les actes reprochés par le DGEQ ont été posés par le Groupe SM International, et non par Priorité Brossard ou le maire Paul Leduc.

«Les lois qui s’appliquaient à l’époque différaient, précise Mme Desrochers. Le DGEQ a demandé un remboursement de deux contributions et le parti a immédiatement remis les sommes demandées.»

Rappelons que le vice-président de SMi Jean Guité a plaidé coupable en 2014 à divers chefs d’accusation liés à ces dons.

Commenter cet article

avatar