Plus de 250 psychologues manifestent

Plus de 250 psychologues manifestent

Des psychologues ont manifesté devant le bureau du ministre Gaétan Barrette pour dénoncer l'iniquité d'accès à un psychologue dans le réseau de la santé.

Des psychologues du réseau de la santé et des services sociaux se sont réunis le 29 mai à midi devant le bureau du ministre de la Santé Gaétan Barrette, à Brossard, pour dénoncer l’iniquité de l’accès à la psychothérapie au Québec.

Les délais d’attente pour une psychothérapie s’étalent sur plusieurs mois dans le réseau public, alors que les services au privé offrent un accès immédiat, ont soulevé les spécialistes, inquiets que cet écart ne s’aggrave.

Cette iniquité résulterait du manque de psychologues évoluant au sein du réseau public. Parmi les 8635 psychologues du Québec, 2179 d’entre eux exercent au sein du réseau de la santé.

«Il y a un net écart entre la rémunération des psychologues du réseau de la santé et ceux qui exercent en bureau privé», relèvent-ils. Dans le réseau public, le salaire horaire est de 30$ alors qu’au privé, il se situe entre 80 et 120$.

Selon les psychologues, l’accès difficile à un spécialiste fait en sorte que les personnes ayant un problème de santé mentale se tournent vers un médecin généraliste, qui prescrit une médication sans nécessairement comprendre les conditions précises des problèmes de santé mentale.

«Le ministre Barrette se montre indifférent à cette réalité. Il a dit récemment qu’il n’y aura pas de pénurie de psychologues dans le réseau public, évoquent-ils. Pourtant, il a décidé d’abolir une prime d’attraction et de rétention de 10% mise en place en 2012 pour contrer la pénurie dans le réseau de la santé.»

Écrire un commentaire

avatar