Plus de 1300 élèves rencontrés grâce au projet Nos auteurs dans nos écoles

Plus de 1300 élèves rencontrés grâce au projet Nos auteurs dans nos écoles

Les auteurs Chantal Gevrey, Jean-François Sénéchal, Pierrette Dubé, la coordonnatrice de l’AAM Martine Richard, Fatima Houda-Pépie, la directrice de l’école Antoine-Brossard Nathalie Ouellet et l’auteur Jean-Pierre Guillet.

Crédit photo : Robert Côté - Brossard Éclair

L’Association des auteurs de la Montérégie (AAM) a présenté le 28 mars le bilan de l’édition 2018 du projet Nos auteurs dans nos écoles qui a permis de créer de véritables rencontres entre les auteurs et les jeunes, par le biais de conférences et ateliers.

Grâce à l’appui financier du Club Richelieu Brossard, l’AAM a célébré la Quinzaine de la Francophonie en déployant une dizaine d’auteurs dans les écoles primaires et secondaires de Brossard durant le mois de mars.

«Ces rencontres culturelles visent à stimuler chez les jeunes le goût de la lecture et à découvrir les auteurs francophones de notre région, a exposé la coordonnatrice de l’AAM, Martine Richard. Plus de 1300 élèves ont ainsi rencontré l’un de nos auteurs dans leurs classes en 2017-2018.»

L’Association des auteurs de la Montérégie remercie le Club Richelieu Brossard et Fatima Houda-Pepin pour leur appui au projet.

Une subvention de 4000$ a été remise pour la réalisation de Nos auteurs dans nos écoles.

Des organismes tels que la Maison de la famille de Brossard, le Carrefour Jeunesse emploi La Pinière, Macadam Sud et l’Association des auteurs de la Montérégie bénéficient du soutien financier du Club Richelieu Brossard, qui célébrera son 45e anniversaire le 7 avril.

«Les membres du Club Richelieu Brossard sont fiers de soutenir l’AAM dans la réalisation de ce projet de jumelage entre les auteurs de notre région et les écoles de Brossard, a affirmé Mme Houda-Pepin. Ces dernières accueillent des élèves de plus de 70 communautés culturelles différentes, d’où l’importance de diffuser et promouvoir le français comme langue commune dans ce contexte très cosmopolite.»

Écrire un commentaire

avatar