Paul Leduc sera sanctionné par la Commission municipale du Québec

Paul Leduc sera sanctionné par la Commission municipale du Québec

Paul Leduc

Crédit photo : Archives - Brossard Éclair

Le maire sortant et candidat à la mairie de Brossard Paul Leduc a été convoqué par la Commission municipale du Québec (CMQ) pour recevoir sa sanction relativement à un dossier d’utilisation de l’argent des contribuables à des fins partisanes, selon ce que rapporte La Presse.

Une audience est prévue le 10 novembre pour déterminer avec Paul Leduc la sanction qui lui sera imposée par la CMQ.

Selon le quotidien, un avis a été envoyé à M. Leduc lui signifiant les manquements à son Code d’éthique et de déontologie ainsi que les motifs retenus contre lui.

Les faits reprochés à Paul Leduc remontent au printemps 2016. Il lui est reproché d’avoir utilisé de l’argent de la Ville pour des publicités partisanes. La publicité répondait au départ du conseiller Claudio Benedetti, qui avait quitté le caucus du maire en critiquant le style de gestion de la Ville. La publicité apparaissait avec le logo de la Ville dans le Brossard Éclair du 25 mai 2016.

Les audiences concernant cette plainte se sont déroulées en juin dernier.

Paul Leduc n’a pas souhaité commenter sa convocation.

Les candidats à la mairie réagissent

Les trois opposants à Paul Leduc aux élections municipales ont réagi à la décision de la CMQ de sanctionner le maire sortant. La chef de Brossard Ensemble Doreen Assaad a mentionné que c’est le moment de «tourner la page sur cette administration politique dépassée et déficiente».

«Le maire sortant a agi comme si la ville lui appartenait en utilisant les ressources  à des fins partisanes et en effectuant, à maintes reprises, des pressions sur certains employés pour atteindre ses buts. Il est maintenant temps de tourner la page puisqu’il n’est plus possible d’avoir confiance dans cette administration», a précisé Doreen Assaad.

De son côté, le chef de Renouveau Brossard Jean-Marc Pelletier s’est dit soulagé par l’annonce de la CMQ.

«La sentence sera rendue le 10 novembre et, malgré le fait qu’il peut porter la décision en appel, nous espérons que cette saga se termine avec l’énoncé de la sanction qui sera prononcée par le juge. Et, tout comme il l’avait réclamé à l’issue d’un récent procès l’opposant à une ancienne députée, nous demandons à ce qu’il rembourse la ville non seulement pour les fonds publics et les ressources utilisées à des fins personnelles, mais également pour les frais juridiques qui ont été assumés par les résidents de Brossard dans la défense de son dossier», a-t-il mentionné.

Le candidat indépendant Hoang Mai croit que c’est ce genre d’histoire qui rend les gens cyniques.

«C’est une preuve de plus qu’il est plus que temps de mettre la partisanerie de côté pour enfin travailler dans l’intérêt de la population», a expliqué l’ex-député fédéral.

Commenter cet article

avatar