Patrice Bosch nommé conseiller spécial pour les Voltigeurs

Patrice Bosch nommé conseiller spécial pour les Voltigeurs

Celui qui a dirigé les Saguenéens de Chicoutimi pendant une saison et demie

HOCKEY. L’entraîneur de 43 ans Patrice Bosch n’aura été que 14 mois sans emploi officiel dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Arrivé dans la LHJMQ en 2012 comme entraîneur adjoint avec le Drakkar de Baie-Comeau, Bosch a récemment été nommé conseiller spécial des Voltigeurs de Drummondville par le directeur général Dominic Ricard. Son embauche a été officialisée le 26 janvier, 14 mois après qu’il ait été congédié comme entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi, en même temps que le directeur gérant de l’époque Marc Fortier. La nouvelle, révélée en plein match alors que les deux étaient au travail, avait suscité l’indignation dans le milieu.

Depuis, l’ex joueur de hockey mineur de Brossard cumulait diverses fonctions avec Hockey Québec, l’équipe nationale suisse junior ainsi qu’avec sa propre école de hockey à Saint-Hubert.

Il était déjà dans l’entourage des Voltigeurs à l’approche des Fêtes. «Ça faisait un bon bout de temps que je discutais avec Dominic Ricard. Je donnais déjà mon avis sur certains sujets, mais nous avions convenu de rendre le tout officiel seulement après la fin de la période des transactions, explique Bosch, heureux de son sort. Je crois que le ”fit” est bon entre nous. Dominic se dit à l’aise avec moi et moi, je me retrouve dans une organisation que j’ai toujours respectée, de par son efficacité dans un petit marché. Je me sens confortable avec ma nouvelle vie. Je travaille près de chez moi, je peux jouer mon rôle de père de famille, j’ai encore un emploi régulier et j’accomplis des tâches dans lesquelles je suis à l’aise.»

Sur mesure pour lui

Bosch aidera entre autres lors du repêchage européen et des joueurs ontariens. «J’ai joué en Suisse avant de devenir entraîneur et beaucoup de mes anciens coéquipiers sont maintenant dans les opérations hockey de différentes équipes. Aussi, par mes différentes fonctions, je verrai et analyserai beaucoup de hockey, ce qui me convient parfaitement.»

Il ne sait pas jusqu’à quand son entente sera effective. «J’ai participé à de récentes réunions où nous avons parlé des plans de l’équipe à court, moyen et long termes. Ça vous donne une idée. Il est établi que je ne suis pas là pour remplacer ou succéder à l’actuel entraîneur Jean-François Grégoire. Les choses sont claires: il a ses tâches, j’ai les miennes.»

Si le destin l’amène ailleurs, ce sera planifié. «Si j’ai à être à nouveau entraîneur, ce sera dans des conditions gagnantes. J’aurai carte blanche et les opérations hockey seront faites par des gars de hockey ayant aussi carte blanche. J’ai vu qu’il faut être en contrôle pour mener une barque dans la bonne direction.»

Vinetti et Chapleau

Bosch est arrivé dans sa nouvelle organisation en même temps que deux joueurs locaux, le défenseur de Saint-Hubert Xavier Vinetti et l’attaquant de Longueuil Vincent Chapleau.

«Xavier avait été repêché par Chicoutimi et faisait partie de mes plans futurs quand je dirigeais les Saguenéens. Je connais moins Vincent, qui a été son capitaine chez les Riverains, mais on me dit que c’est une bonne personne, avec une bonne éthique de travail.»

Commenter cet article

avatar