Pas de manque de transparence, selon Yves Lemire

Pas de manque de transparence, selon Yves Lemire

Le chef du cabinet de la mairie

BROSSARD – Alors que la protection du golf est souvent évoquée par les Brossardois, le chef de cabinet du maire, Yves Lemire, est d’avis que les élus ont donné toute l’information nécessaire pour informer le public quant à des résolutions concernant le golf de Brossard, le 17 mars.

Questionné sur l’imbroglio survenu entre les conseillers d’opposition et le directeur général à propos de la résolution, M. Lemire a indiqué que l’information présentée par les élus concernait surtout l’engagement du conseil à prendre possession des infrastructures sur le golf après leur construction.

«On ne peut pas dire que le groupe immobilier Mollesini construira des unités, ce n’est pas ça que disent les documents. Ça parle d’une éventuelle rue avec aqueduc et égout qui passerait à un tel endroit. Qu’est-ce qu’on peut dire de plus?», s’est-il interrogé.

M. Lemire a aussi souligné que tous les conseillers pouvaient clairement voir sur les plans fournis que les terrains du golf été concernés. Le porte-parole du maire a aussi mentionné qu’aucun citoyen n’était venu, ce jour-là, pour demander aux élus quelle zone était impliquée par cette résolution.

Il a aussi mentionné que les conseillers n’étaient pas tenus de dévoiler publiquement les plans sans l’autorisation du promoteur.

Abandon du changement de zonage sur le golf

M. Lemire a aussi confirmé que le projet de changement de zonage de la zone C02P, qui entoure la zone constructible du golf, a été abandonné par le conseil. En décembre, les élus avaient adopté un premier projet de règlement en ce sens, pour y permettre la construction de la nouvelle école de la Commission scolaire Marie-Victorin mais depuis, la Ville a suggéré deux nouveaux sites, qui sont situés dans la zone constructible (C03H).

L’appellation officielle de la zone C02P est Affectation publique. Les activités de zonage permises dans cette zone sont les parcs, les terrains de jeux, le golf et les services d’utilités publiques. Il est aussi permis d’y construire des rues, des trottoirs et des pistes cyclables.

Que restera-t-il du 64%?

Alors que Brossard en est à élaborer son projet de parc dans la zone C02P, M. Lemire a indiqué qu’il était trop tôt pour prévoir ce qu’il adviendrait des 64% des terrains du golf, qui sont protégés du développement résidentiel, commercial et industriel.

«Une fois qu’on aura fait la planification, qu’on aura établi des plans initiaux et qu’on consultera la population, on arrivera avec un dessin final.»

M. Lemire a aussi confirmé qu’il pourrait y avoir des rues dans la zone C02P, pour accéder au projet domiciliaire.

Écrire un commentaire

avatar