Un nouveau stratagème de fraude par carte de crédit

Un nouveau stratagème de fraude par carte de crédit

Des fraudeurs utilisent un stratagème de fraude par achats par carte de crédit auprès des commerçants.

Crédit photo : Depositphotos

La Sûreté du Québec lance un appel à la vigilance concernant un stratagème de fraude d’achat par cartes de crédit, spécifiquement en ce qui concerne les commandes téléphoniques placées auprès des commerçants.

Au cours des derniers jours, un commerçant de pneus de la Montérégie a subi une perte de quelques milliers de dollars relativement à ce type de fraude. Ce dernier a été contacté par téléphone par un fraudeur qui a commandé une bonne quantité de pneus et qui a réglé la transaction avec une carte de crédit. Les pneus ont ensuite été récupérés par une compagnie de livraison fiable et livrés à proximité d’une entreprise située à Sorel-Tracy. Dès que le livreur a quitté les lieux, les pneus ont rapidement été récupérés par les suspects. Ce n’est que par la suite que le commerçant a été avisé qu’il s’agissait d’une fraude, puisque le numéro de carte de crédit avait été obtenu frauduleusement.

Par ailleurs, une autre tentative de fraude a été réalisée auprès d’un autre commerçant de pneus, mais lors de la livraison à la même entreprise située à Sorel-Tracy, les policiers de la MRC Pierre-De Saurel ont procédé à l’arrestation d’une femme de Montréal.

La SQ recommande aux commerçants d’être vigilants lors des transactions effectuées par téléphone avec des cartes de crédit puisque le fait que la transaction soit autorisée sur le terminal n’assure pas qu’il s’agisse d’un numéro de carte qui n’a pas été cloné ou volé. Le fait de devoir faire livrer de la marchandise par une personne interposée et à un endroit inhabituel devrait aussi être un signe d’alerte. Finalement, le fait de rappeler la compagnie qui fait l’achat peut être un moyen de plus de s’assurer de la fiabilité de la transaction.

Les commerçants sont invités à communiquer avec les policiers en cas de doute concernant une transaction ou lors d’exigences inhabituelles.

Commenter cet article

avatar