Un nouveau partenaire ukrénien pour Justine Brasseur?

Un nouveau partenaire ukrénien pour Justine Brasseur?

Justine Brasseur

Crédit photo : Archives - Brossard Éclair

Justine Brasseur ne patinera plus avec Mathieu Ostiguy, son partenaire des trois dernières années avec qui elle a gagné le Championnat canadien novice en 2015 et a terminé 4e chez les juniors en 2016.

La patineuse de 16 ans de Brossard est actuellement en attente d’un nouveau partenaire, l’Ukrainien Mark Bardei, avec qui elle pourrait graduer jusqu’aux Olympiques de 2024. Le costaud athlète de 6 pieds 3 pouces tente d’obtenir une libération de la Fédération de patinage d’Ukraine, avec l’aide de Patinage Canada, pour venir vivre ici et patiner avec Brasseur.

Très à l’aise avec les derniers changements, Justine, Mathieu et leurs entraîneurs étaient convaincus qu’un changement était devenu nécessaire pour les deux patineurs.

«Ce ne fut pas une décision facile, mais nous risquions de plafonner rapidement chez les seniors internationaux à cause de nos tailles respectives, explique Justine au Brossard Éclair. Je mesure 5 pieds 1 pouce et Mathieu 5 pieds 8 pouces, Il est fort pour sa grandeur mais nous constations les limites pour les sauts lancés et les portées, qui ne cessent de se complexifier chez les seniors internationaux. Je suis encore d’âge junior mais il faut déjà préparer l’avenir.»

Elle assure que la séparation a été très amicale. «Nous nous sommes laissés en très bons termes. Je ne lui souhaite que du bien et lui de même pour moi. Nous avons gardé le contact. Il a trouvé une partenaire idéale pour lui, plus petite que moi. Ils participent déjà à des compétitions internationales, ce que Mathieu n’aurait pas pu faire s’il avait été avec moi, qui me remet d’une blessure majeure subie en décembre dernier.»

Si le projet se concrétise, Justine Brasseur aura un partenaire idéal en Mark Bardei. Grand et musclé, il pourrait être pour Justine ce qu’était Lloyd Eisler pour sa tante Isabelle.

«Cette possible association est née par hasard, raconte la patineuse. Bardei, qui a déjà obtenu une 4e place aux Mondiaux juniors en couple, a récemment perdu sa partenaire, qui a mis un terme à sa carrière. Mon entraîneur est allé à un séminaire de patinage artistique en Europe où il a entendu parler de son histoire. Lorsqu’il a mentionné à l’entourage de Mark que j’étais sans partenaire moi aussi, il s’est dit prêt à venir vivre au Canada pour patiner avec moi. Nous avons fait des tests ensemble cet été, en compagnie de mes entraîneurs, à Saint-Léonard, et ce fut concluant. Nous nous sommes contentés de sauts simples, car j’étais toujours à guérir mes blessures, mais le déclic était évident. Il a beaucoup d’expérience, il a le physique idéal et il a les mêmes ambitions à long terme que moi. Nous souhaitons vraiment qu’il obtienne sa libération!»

Trois déchirures de ligaments à guérir
Justine a subi une déchirure à trois ligaments de la cheville, dont une majeure, lors d’un entraînement en décembre.

«La réhabilitation pour refaire à nouveau des triples sauts et des sauts lancés est intense et longue, indique-t-elle. Je n’ai recommencé à sauter qu’il y a un mois. Je ne suis pas encore à 100%, mais j’ai participé à ma première compétition à Québec avec des résultats satisfaisants dans les circonstances. Je peux regarder vers l’avant», dit celle qui aimerait bien participer aux Championnats canadiens juniors avec son nouveau partenaire, en janvier.

Commenter cet article

avatar