Mercedes-Benz Sprinter 2019 : on s’en va le conduire!

Mercedes-Benz Sprinter 2019 : on s’en va le conduire!


Le Guide de l'Auto

Article par William Clavey

L’importation de son fourgon commercial en Amérique du Nord fut un succès commercial important pour Mercedes-Benz, à un tel point que ces mules de travail sont apparues sous différentes formes et couleurs et de configurations de carrosserie, portant même l’écusson d’autres marques, comme Dodge et Freightliner. Aujourd’hui, le Sprinter est devenu un incontournable dans le monde du transport commercial, et puisque le modèle actuel commençait à vieillir, il était grand temps de le moderniser.

Déjà commercialisé en Europe, son remplaçant, entièrement redessiné d’un parechoc à l’autre, arrivera sur notre marché l’année prochaine. Toutefois, cette semaine, nous serons du côté de la Caroline du Sud pour le conduire en primeur nord-américaine!

Assemblé aux États-Unis
Pourquoi la Caroline? Parce que c’est là où le nouveau Sprinter sera assemblé. Contrairement à son prédécesseur, qui était d’abord construit en Allemagne, pour ensuite être partiellement désassemblé et ensuite reconstruit pour notre marché afin d’éviter des taxes d’importation, Mercedes-Benz a plutôt investi dans son usine de la Caroline du Sud. Le but est de produire son fourgon de manière plus efficace et plus rapidement tout en augmentant ses marges de profits.

On parle d’un investissement de plus 500 millions $ pour ce nouveau Sprinter qui sera, pour la première fois depuis sa naissance, entièrement construit en sol américain. Pour Mercedes-Benz, les États-Unis représentent le deuxième plus gros marché, après l’Allemagne, pour son fourgon commercial. Le constructeur souhaite donc, grâce à cette nouvelle stratégie, d’augmenter son impact sur le marché étatsunien.

Parmi les nouveautés, on y retrouve un habitacle entièrement repensé, incorporant davantage d’options de rangement ainsi qu’une planche de bord modernisée où on y retrouve le tout nouveau système multimédia MBUX du constructeur. Il s’opère via un choix de deux écrans tactiles, soit de 7,0, ou de 10,3 pouces et promet d’incorporer les plus récentes technologies en matière de connectivité.

Mercedes-Benz déclare que le Sprinter 2019 peut être configuré en 1 700 manières différentes (à l’échelle internationale). En Amérique du Nord, les consommateurs auront le choix entre rouages à propulsion ou intégral ainsi que trois moteurs différents, soit un quatre cylindres à essence de 188 chevaux, un quatre cylindres turbodiesel de 161 chevaux, ou un V6 turbodiesel de 188 chevaux disposant d’un couple de 325 lb-pi.

Pour en savoir davantage sur ce nouveau Sprinter, on vous invite à suivre notre aventure sur les routes de Charleston, en Caroline du Sud, pour notre bilan complet!