Mercedes-Benz C 300 4MATIC familiale 2018 : pourquoi se résoudre à une berline?

Mercedes-Benz C 300 4MATIC familiale 2018 : pourquoi se résoudre à une berline?


Le Guide de l'Auto

Article par Michel Deslauriers

Les constructeurs de marques populaires ont plus ou moins abandonné le marché des familiales en Amérique du Nord, signifiant que ce type de véhicule se retrouve désormais dans les mains des marques de luxe. Dommage, car une familiale procure la sensation de conduite d’une voiture avec la polyvalence d’un VUS.

Comme preuve, la Mercedes-Benz Classe C familiale 2018, qui concurrence la BMW Série 3 Touring, l’Audi A4 allroad et la Volvo V60. Elle dispose d’un moteur puissant et peu énergivore, d’un rouage intégral, de beaucoup d’espace de chargement et, avant tout, d’un style attrayant. Pourquoi si peu de gens en achètent-ils, alors?

Eh bien, l’équivalent VUS chez Mercedes-Benz, c’est le GLC. Il profite d’une meilleure garde au sol, donc d’une position de conduite plus élevée par rapport à la Classe C, et c’est assurément un aspect apprécié des consommateurs. Autrement, les différences sont minimes, et les deux véhicules sont équipés du même rouage intégral, il n’y a donc pas d’avantage entre les deux pour affronter nos hivers canadiens. Même leur prix de base ne diffère que d’une centaine de dollars.

Le consommateur croit-il qu’à ce prix, un VUS représente une meilleure valeur? Ce n’est pas le cas ici.

La Mercedes-Benz C 300 4MATIC familiales 2018 peut faire tout ce que la berline peut accomplir, mais avec plus d’espace pour les bagages ou le chien. Elle est équipée d’un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui développe 241 chevaux et un couple de 273 livres-pied, jumelé à une boîte automatique à neuf rapports. Les performances sont rapides, les décollages sont prompts, la consommation est basse. Nous avons observé une moyenne de 8,5 L/100 km au cours de notre essai, soit quelques dixièmes de moins que ce que l’on obtiendrait dans le GLC 300 4MATIC.

C’est un moteur doux et raffiné, plus que celui que Mercedes installe dans la Classe B, la CLA et le GLA. Une différence notable, en fait, alors si l’on se demande pourquoi on devrait débourser plus de sous pour une Classe C ou un GLC au lieu d’un des modèles sous-compacts mentionnés ici, voilà un excellent argument. La C 300 familiale propose une belle dynamique de conduite et un roulement douillet. En activant le mode Sport ou Sport+, la réactivité de l’alimentation s’accentue, cependant la plupart des propriétaires laisseront probablement la voiture en mode Comfort.

Le design intérieur fait chic, avec un thème aux formes circulaires qui comprend les bouches de ventilation et les nacelles d’instrumentation du conducteur. Certains préfèrent un écran multimédia intégré à la planche centrale, mais l’écran flottant ici fait très moderne. Personnellement, j’ai un penchant pour les boiseries à pores ouvertes puisqu’elles créent un effet plus naturel que des placages de bois vernis ou des garnitures en plastique noir piano – en plus de dissimuler la poussière et les empreintes.

En général, les commandes de la Mercedes-Benz C 300 4MATIC familiale 2018 sont bien placées, mais au risque de se répéter, l’utilisation du système multimédia COMAND est une corvée. Les menus à l’écran sont mal disposés et malgré la présence d’une molette multifonction sur la console centrale, c’est une distraction en conduite. La carte du système de navigation est graphiquement nette, mais une fois de plus, les fonctionnalités du système doivent être apprivoisées. La Mercedes-Benz Classe A 2019 introduit le nouveau système MBUX du constructeur, et l’on souhaite que celui-ci se répande rapidement dans ses autres produits.

Il s’agit d’une voiture de taille compacte, alors les accommodations aux places arrière sont étriquées pour trois, adéquates pour deux. Le toit ouvrant panoramique en option est à considérer pour accroître la luminosité dans l’habitacle, mais il est dispendieux. L’espace de chargement est évalué à 490 litres avec les sièges arrière en place, le plus petit de son segment. Avec les dossiers rabattus, le volume passe à 1 510 litres, en retrait par rapport au coffre de la Série 3, mais égal à celui de la A4 allroad et plus gros que celui de la V60.

Se détaillant à partir de 46 000 $ avant les frais de transport et de préparation, la Mercedes-Benz C 300 4MATIC familiale 2018 comprend une liste de caractéristiques honnête, toutefois, certains équipements ne sont disponibles que dans des groupes d’options. L’ensemble Haut de gamme à 5 000 $ – un peu cher – ajoute le gros toit ouvrant, le système de navigation, l’éclairage à DEL, la clé intelligente et le hayon électrique, tandis que l’ensemble Extra haut de gamme à 2 300 $ – qui exige l’ensemble Haut de gamme au préalable – regroupe l’aide actif au stationnement, les pare-soleil aux places arrière, les seuils de porte éclairés et le système de caméras à 360 degrés. Les boiseries à pores ouvertes sont une aubaine à 250 $, tout comme le volant chauffant qui en coûte autant. En revanche, demander 475 $ pour obtenir la compatibilité de radio satellite dans une voiture de ce prix est presque une insulte…

Quand même, ses concurrentes ne sont pas plus abordables avec une liste similaire d’équipements, et le Mercedes-Benz GLC ne l’est certainement pas plus. Notons que pour 2019, une familiale Mercedes-AMG C 43 4MATIC avec 385 chevaux se greffera à la gamme, ce qui est drôlement intéressant.

Ceux qui voudront une Classe C ont beaucoup de bonnes raisons de choisir la berline, le coupé ou la décapotable : design séduisant, motorisation efficace et facteur prestige. Pourtant, la familiale est la plus polyvalente du quatuor, et sera probablement la plus rare aussi. Se payer un peu d’exclusivité dans une gamme de voitures aussi populaire est un avantage net à notre avis. La familiale C 300 ne peine pas trop à devancer la vieillissante Série 3 Touring, mais n’arrive pas à se justifier par rapport à une A4 allroad et une toute nouvelle V60.