Mario Tessier, seul comme un grand !

Mario Tessier l’admet d’emblée: il est de nature excessive. Et comme c’est aussi le cas de son metteur en scène Serge Postigo, son premier spectacle solo, Seul comme un grand, promet d’être explosif.

«Ce n’est pas un spectacle statique derrière mon micro. Je fais du stand-up, je danse, je chante. Je dois perdre 5 litres d’eau dans chaque partie du spectacle! Je dois tordre mon linge, raconte l’humoriste en riant. Ça demande une grande discipline pour être en forme et suivre le rythme.»

Tourné vers le public

Le titre du spectacle fait bien sûr écho au fait qu’il monte sur scène sans son éternel complice des Grandes Gueules, José Gaudet.

«Mais ça fait aussi référence aux thèmes du spectacle, pendant lequel je raconte ma vie, explique Mario Tessier. C’est un spectacle plus personnel, dans lequel je rends notamment hommage à mon père et aux hommes de sa génération.»

Comme il l’a fait à la radio pendant 20 ans, et comme il le fait lorsqu’il anime à la télévision, l’humoriste considère son public comme «une grosse gang de chums».

«J’aime recevoir, faire le party. Alors mes spectacles sont un peu comme si j’avais une discussion avec 800 amis dans mon salon! Je ne veux pas que le texte ait l’air d’un texte», explique celui qui s’ennuyait de la scène depuis sa dernière tournée, il y a 6 ans.

«Je faisais des apparitions sur scène, mais c’est 6 ou 7 minutes et c’était plus frustrant qu’autre chose. Je suis très heureux; ce spectacle-là est vraiment celui que je voulais faire.»

Des projets à la télé

Si les Grandes Gueules ont désormais tourné la page de la radio, où le duo a eu du succès pendant deux décennies, leurs personnages resteront vivants à travers un dessin animé pour adultes présenté à Télétoon. «Avec ce projet, je continue de travailler avec José tout en gardant un équilibre avec mes projets en solo.»

Mario Tessier est aussi à la barre d’une nouvelle émission de cuisine sur les ondes de V, Ma mère cuisine mieux que la tienne.

«V m’a fait une offre globale, alors ce n’est que le début de ma collaboration avec eux. J’aime leur vision; c’est une télé jeune et éclatée, avec de nombreuses productions originales.»

Commenter cet article

avatar