Ma première fois: sans gêne et sans tabous

Ma première fois: sans gêne et sans tabous

Mathieu Cyr

HUMOUR. Se basant sur plus de 40 000 témoignages recueillis sur le blogue myfirsttime.com, la comédie Ma première fois met en scène des dizaines de témoignages sur la première relation sexuelle, parfois hors-norme, surprenante ou tout simplement hilarante.

De passage à Brossard le 16 décembre, Marie-Lyne Joncas, Roxane Bourdages, Martin Vachon et Mathieu Cyr raconteront de façon plutôt crue les premières expériences sexuelles d’hommes et de femmes de tous les âges, genres et goûts.

«Tout le monde a eu ou va avoir une première fois! Donc, peu importe qui tu es dans la vie, le référent va te rejoindre, lance l’humoriste et acteur Martin Vachon. Tout le monde est curieux de connaître la première fois des autres. Comme on dit: quand on se compare, on se console!»

Alors qu’elle fait mouche aux quatre coins du Québec depuis leur passage au Festival Juste pour rire en 2014, la comédie sexy poursuit sa tournée jusqu’au printemps 2017. Étant donné que Jonathan Roberge et Émily Bégin, qui remplaçait Marie-Soleil Dion lors de la dernière tournée, n’étaient pas disponibles pour reprendre leur rôle, les comédiens Mathieu Cyr et Marie-Lyne Joncas poursuivront la tournée.

Après l’humour, le drame

Passant d’une première fois à l’autre, Jasmin Roy, qui signe l’adaptation et la mise en scène de la comédie, n’a pas hésité à plonger dans les thèmes les plus dramatiques de la sexualité; le sexisme, l’avortement et même le viol.

«On rit, on rit, on rit, et quand la scène du viol arrive, c’est très déroutant pour le public, explique Martin Vachon. Mais ce témoignage était essentiel, puisque ce n’est pas tout le monde qui a eu une première fois heureuse, et c’était important de le souligner.»

Mais il ne faut pas se méprendre: le rythme incessant de la comédie permet de passer d’un moment très dramatique à une scène complètement folle, sans cassure.

De 16 à 77 ans

Avec les dizaines d’histoires présentées pendant les 90 minutes de spectacle, les acteurs ne s’étonnent pas d’avoir un public très varié.

«Dépendamment de la personnalité de chacun, tout le monde finit par se reconnaître dans une histoire. Souvent, on pense que lorsqu’on parle de sexe, c’est juste pour les jeunes, mais ce n’est vraiment pas le cas deMa première fois», raconte l’acteur.

Selon les deux interprètes, chaque représentation et chaque public est très différent. Passant d’une salle plus prude à des rires pour un rien, les acteurs doivent s’adapter tous les soirs.

«Les réactions ne sont pas toujours les mêmes; parfois, il y a plus de silence, et d’autres fois, nous sentons que les gens sont là pour rire et ils s’esclaffent», remarque Roxane Bourdages.

Avis aux spectateurs: à votre entrée dans la salle, n’oubliez pas de remplir le questionnaire sur votre première fois. L’expérience pourrait donner lieu à des scènes plutôt cocasses!

Commenter cet article

avatar