Les rénovations à l’hôtel de ville

Il est clair que des rénovations s’imposent pour réparer les matériaux dégradés et de mauvaises qualités utilisés lors de la construction de l’hôtel de ville.

Je souhaite seulement que la qualité des matériaux qui seront utilisés cette fois-ci soit examinée par des gens compétents afin que le même scénario ne se reproduise pas dans 25 ans. Quant à la toiture, s’il faut la refaire, qu’on la refasse en espérant que le moyen choisi, par des gens responsables, dure le plus longtemps possible, sans causer de dommages.

J’en viens maintenant à a nouvelle esplanade prévue dans les plans d’aménagement; est-ce vraiment nécessaire? Quelle part des 12,2 M$ nous coûte cette esplanade?

Pour un hôtel de ville bâti au coût de 10 M$ il y a 25 ans, et ce à même des surplus, j’estime qu’on ne peut considérer les travaux planifiés comme des «rénovations» mais plutôt comme un nouvel hôtel de ville.

Mais comme une de mes tantes disait à propos de sa filleule, «elle a beaucoup de goût»… Vous savez, c’est facile d’avoir du goût et beaucoup d’idées quand ce sont tous les citoyens qui paient…

C’est sûr que ça va être beau; quand il n’y a aucune limite budgétaire, ça ne peut pas être autrement!

Micheline Doré

Commenter cet article

avatar