Les réfugiés vietnamiens

Chère Mme Houda-Pepin, J’ai eu la chance de vous voir à l’émission spéciale de Tout le monde en parle le 15 novembre.

J’ai été surpris et décontenancé en vous entendant affirmer que les Vietnamiens ont quitté leur pays à cause de la misère et non pas à cause de la guerre. Je ne sais pas où vous avez pris vos sources pour faire une telle affirmation. Vous vous prétendez, de plus, politologue. Je vous invite, Mme Houda-Pepin, à retourner dans les différents livres d’histoire afin de revoir le contexte de cette guerre – car il y a eu une guerre au Viet Nam – et ses impacts.

Je suis d’origine vietnamienne et suis arrivé voilà 40 ans à Brossard, qui fait partie de votre ex-circonscription. Je fais partie de la première vague des réfugiés arrivés au printemps 1975 car nous n’acceptions pas l’idéologie communiste.

En entendant vos propos, je suis déçu et gêné d’avoir voté pour vous lors de plusieurs élections. Je constate que vous ne connaissez pas vos électeurs si bien que ça.

J’ai écrit à M. Lepage pour souligner votre erreur et surtout, pour offrir les faits véridiques. Quant à vous, chère madame, je n’ose pas vous donner une leçon d’histoire car vous êtes une politologue. Je vous suggère simplement de mieux vous préparer lors des prochaines entrevues des émissions à grandes cotes d’écoute.

Dung Lê

Écrire un commentaire

avatar