Le Club de natation Samak brille aux championnats canadiens

Le Club de natation Samak brille aux championnats canadiens

Les gagnants au relais Bernard Godolphin, Pierre Rouault, Jeremy Tremblay et Jeremie Bédard

Crédit photo : Gracieuseté

Pas moins de 12 nageurs ont arboré les couleurs du Club de natation Samak de Brossard lors des championnats canadiens qui ont eu lieu à la piscine Olympique de Montréal, du 5 au 8 avril. Cet exploit a fait du club l’un des mieux représentés de la province à l’échelle nationale.

«La dernière fois qu’il y a eu 12 nageurs pour nous représenter, c’était en 2008, aux essais Olympiques», se remémore l’entraîneur du Club Éric Carrier.

En plus d’être nombreux à compétitionner, les nageurs de Brossard sont ressortis de l’eau avec trois médailles et une 7e place au classement général; ce qui s’avérerait le meilleur résultat de l’histoire du club ou, du moins, depuis les débuts d’Éric Carrier en 1996.

 

L’équipe de relais a également bien fait en remportant l’épreuve du 4x200m. Une autre première.

Un succès de bon augure
L’entraîneur ne s’en cache pas, ce qui fait le succès du Club Samak, c’est entre autres le talent des nageurs.

«Ça prend de bons nageurs, ça prend du talent. Il n’y a pas de doute qu’on en a, se targue-t-il. Maintenant, il faut le développer avec un bon personnel d’entraîneurs et un bon conseil d’administration.»

Lorsqu’il fait mention du talent, il pense aux jeunes Jeremy Tremblay et Bernard Godolphin, qui étaient de l’équipe de relais gagnante de la médaille d’or. Tremblay, 21 ans, a participé à trois finales et a obtenu deux médailles aux relais. Selon son entraîneur, il sera un espoir Olympique en 2020. Godolphin, 18 ans, a quant à lui pris part à deux finales en plus d’amasser trois médailles aux relais.

«La performance de mes athlètes en ce moment, c’est de bon augure. Ça se reflète sur toute l’organisation et sur la relève.» -Éric Carrier

Un complexe aquatique attendu
Éric Carrier explique ces succès et cet engouement par l’ouverture du nouveau complexe aquatique de 45 M$ prévu à l’hiver 2020, à Brossard.

Il s’avance à dire qu’il aura «un des meilleurs clubs d’excellence au Québec et assurément un des meilleurs centres d’excellence sur la Rive-Sud».

Ce dernier parle de l’accomplissement de la fin de semaine dernière comme d’un exploit, «surtout présentement», alors que l’équipe opère seulement avec deux piscines de 25m. Selon lui, les équipes adverses s’entraînent toutes dans des bassins de 50m; le standard des championnats nationaux.

Les participants du Club Samak aux championnats canadiens

«On est probablement le seul club de hautes performances qui ne bénéficient pas d’une piscine de 50m», dit-il. Le Club Samak reçoit de l’aide de la part du Club de Longueuil qui, deux matins par semaine, l’accueille dans sa piscine du cégep.

«La bonne nouvelle, c’est que les travaux aient débutés. Dans deux ans, ça changera beaucoup la dynamique et le développement du club. On va avoir accès à de l’équipement de pointe», conclut-il.

Le Club Samak est présentement à Windsor, à la conquête d’autres titres aux championnats de l’Est du Canada.

Bilan
12 nageurs du Club Samak (3 nageurs d’âge junior et 1 para-nageur)
7e au classement général en équipe
4e au classement masculin en équipe
3 médailles (1 d’or, 1 d’argent et 1 de bronze)
10 records de club battus
18 finales A incluant les relais
10 finales B

Écrire un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar