Le Bureau de la sécurité des transports lance une enquête

Le Bureau de la sécurité des transports lance une enquête

L'Ocean Uanaaq a chaviré et coulé le 1er avril

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) lance une enquête sur un incident impliquant le remorqueur Ocean Uanaaq qui a chaviré et coulé le 1er avril, à proximité du chantier du nouveau pont Champlain.

Les travaux d’excavation maritime sur le chantier du nouveau pont comprennent une barge qui est stabilisée par trois navires-remorqueurs, un gros et deux de plus petites dimensions. En effectuant une manœuvre pour ramener la barge au quai de la jetée ouest, un incident s’est produit et un des petits navires-remorqueurs a chaviré, pour ensuite couler. Il se trouve présentement dans le fond du fleuve.

Les deux membres de l’équipage à bord du petit navire-remorqueur ont rapidement évacué l’embarcation et ont traversé sur un autre navire-remorqueur, plus gros, qui se trouvait juste à côté. Il n’y a eu aucun blessé.

Les travailleurs portaient des équipements de flottaison spécialisés et étaient formés pour travailler sur l’eau. De plus, une équipe de sauvetage nautique patrouille le secteur en tout temps sur le fleuve.

Le Groupe Signature sur le Saint-Laurent, responsable du chantier, collabore à l’enquête du BTS et mène également  une enquête interne pour déterminer les circonstances entourant cet incident. Un enquêteur indépendant révisera ensuite cette enquête.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n’est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Commenter cet article

avatar