Le Brossardois s’entoure de onze artistes pour célébrer son répertoire

Le Brossardois s’entoure de onze artistes pour célébrer son répertoire

Michel Louvain se prépare à une série de 75 spectacles qui seront présentés dès l'automne.

Même s’il admet être un vrai Brossardois et qu’il est loin d’envier la vie montréalaise, Michel Louvain a tout de même hâte de participer au spectacle donné en son honneur ce soir au Centre Bell, avant d’entreprendre une série de concerts qui soulignera ses 60 ans de carrière.

Le célèbre chanteur de charme vit à Brossard depuis 12 ans et se demande maintenant comme il a bien pu habiter à Outremont si longtemps.

«Je suis Brossardois et j’en suis fier! Je suis allé à Montréal hier et quand je suis revenu, je pensais péter les plombs. Je jurais dans la voiture en me demandant pourquoi j’avais franchi le pont. Je surnomme maintenant Montréal “la jungle” et quand j’arrive enfin chez moi, je me dis “Quel bonheur, c’est la détente ici”!»

Grand adepte du Quartier DIX30, le lauréat de l’Ordre du mérite de Brossard en 2013 s’y rend aussi pour donner des concerts. Il a présenté son spectacle Les années bonheur à trois reprises en avril et foulera de nouveau les planches de l’Étoile Banque Nationale avec son nouveau spectacle, le 10 mai 2016.

Louvain et ses hommes

L’idée du spectacle Ils chantent Louvain, qui sera présenté à Montréal samedi, découle du disque du même nom lancé l’année dernière. Treize artistes, dont Paul Daraîche, Maxime Landry, David Thibault et René Simard, y interprètent à leur manière les grands succès du crooner québécois.

«La vérité c’est que ce spectacle m’empêche de dormir ces temps-ci, constate le Brossardois. On me rend hommage, mais je ne voulais pas être assis dans l’assistance et ne rien faire! J’ai demandé à être sur la scène et à travailler avec les artistes.»

Le spectacle prendra la formule de solos et de duos, mais on y verra aussi M. Louvain interpréter des chansons de certains de ses invités.

«Je connais mes chansons, mais de les interpréter à deux et de savoir où chanter et où s’arrêter, c’est un problème pour moi. J’interpréterai aussi des chansons des artistes qui m’accompagnent. Je connaissais l’air, mais pas les paroles. Ça m’a donné plus de travail que je pensais», soutient celui qui a rendu célèbre La dame en bleu.

Des surprises attendront les spectateurs, mais aussi le chanteur, qui n’a aucun contrôle sur le spectacle.

 «Au premier meeting, j’ai réalisé que c’était plus gros que je pensais. Je connais les artistes qui seront sur scène, mais y en aura-t-il d’autres? À notre dernière rencontre, on dirait que tout le monde autour de la table avait du ruban sur la bouche pour ne pas s’échapper!»

Deux ans de tournée à venir

Constitué presque uniquement de la gent féminine, le public de Michel Louvain lui est d’une rare fidélité. Une de ses admiratrices le suit dans toutes ses représentations et rares sont les spectacles où on ne lui remet pas du sucre à la crème en guise de cadeau. «Ce n’est pas très bon pour la ligne, mais je dois avouer que certains sont à se rouler par terre!»

Dès l’automne, Michel Louvain amorcera les célébrations de son 60e anniversaire de carrière avec une tournée qui s’échelonnera sur deux ans.

«On va terminer ça avec un gros party, le 12 juillet 2017, où je célèbrerai aussi mes 80 ans. Je sais que la Ville de Québec me reçoit, mais je n’en sais pas plus.»

Une série de 75 spectacles sera présentée d’ici octobre 2017 et le chanteur se dit même apeuré par l’ampleur de la tournée.

«Mes sœurs sont venues voir un de mes spectacles en Beauce et elles ont apostrophé ma gérante en lui disant qu’elle me poussait un peu trop. Elles avaient en main la programmation et trouvaient que mon horaire n’avait pas de bon sens! Je suis habitué à ce rythme, mais c’est vrai que je n’ai plus 20 ans et je me repose en prévision des années à venir.»

Michel Louvain compte bien prendre une pause de la scène dès l’hiver 2017, après deux ans de salles combles.

Commenter cet article

avatar