L’avis d’ébullition d’eau préventif à Brossard est levé

L’avis d’ébullition d’eau préventif à Brossard est levé

Les tests ont confirmé que l’eau est propre pour la consommation.

Crédit photo : Archives - Le Brossard Éclair

La Ville de Brossard a levé ce matin l’avis d’ébullition d’eau préventif émis le 8 septembre sur l’ensemble de son territoire.

Les tests réalisés par l’Agglomération de Longueuil ont confirmé que l’eau est propre à la consommation. Il n’est donc plus nécessaire de la faire bouillir.

Les précautions suivantes devraient cependant être prises:

  • faire couler l’eau de tous les robinets d’eau froide quelques minutes; suivre la même procédure pour les fontaines et abreuvoirs, s’il y a lieu;
  • vider, laver et désinfecter les machines à glace;
  • purger les robinets extérieurs;
  • dans le cas d’un appareil de traitement de l’eau, vérifier les mesures à prendre auprès du fabricant.

Si vous n’avez pas reçu d’appel ou de courriel du système de messagerie automatisée de la Ville lors de l’avis d’ébullition, inscrivez-vous à brossard.ca/mesuresdurgence.

(Source: Ville de Brossard)

4
Écrire un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
DupeMohamed Ahid SIDIMicheline Nantel Recent comment authors
Micheline Nantel
Invité
Micheline Nantel

Je n’ai pas été informé soit par téléphone ou par courriel, svp m’inscrire micheline.nantel@bell.net 514-709-4424

Mohamed Ahid SIDI
Invité
Mohamed Ahid SIDI

Combien coûte les coût à brossard et nes affaire du vivre ?

Mohamed Ahid SIDI
Invité
Mohamed Ahid SIDI

Combient coute les coût à brossard et les affaires de la vie ?

Dupe
Invité
Dupe

Quel scandale ! hier nous avons tous reçus une succession d’alerte se contredisant, avis levé puis en vigueur, puis levé puis remis en vigueur. un tel tournis apte à vous rendre plus malade que l’eau du robinet. on aurait dit qu’un enfant hyperactif avait été laissé sans surveillance face à 2 gros boutons, rouge et vert. la première gestion de crise de la nouvelle administration, une cacophonie sans nom, nous laisse craindre le pire sur ses capacités de gestion rééls.