L’art d’adopter une conduite e-efficace sur les routes du Québec

L’art d’adopter une conduite e-efficace sur les routes du Québec


Le Guide de l'Auto

Article par Olivier Beaulieu

La consommation d’une voiture est habituellement l’un des premiers critères qui intéresseront un consommateur lors de l’achat d’un nouveau véhicule. Cela dit, bon nombre d’automobilistes comprennent moins bien les unités de mesure pour évaluer la consommation d’une voiture électrique. Dans cet ordre d’idées, l’équipe du Grand Prix de Trois-Rivières en collaboration avec l’Institut des voitures innovantes du Québec et la Fédération internationale de l’automobile a organisé un rallye d’e-efficacité électrique d’un peu plus de 300 km entre Beauharnois et Trois-Rivières.

L’équipe du Guide de l’auto était constituée de deux membres non journalistes. Malgré leur jeune âge et leur amour pour les nouvelles technologies, ils embarquaient à bord d’une électrique pour la première fois de leur jeune vie. Contrairement aux autres participants du Rallye, l’équipe envoyée par le Guide n’était guère expérimentée. Et les résultats de consommation de la course en témoignent!

C’est un départ!
La journée débute à la centrale hydroélectrique de Beauharnois où nous procédons à une recharge rapide. Pendant ce temps, on nous explique le déroulement de la journée ainsi que quelques trucs pour consommer moins d’énergie. Ensuite, on nous partage le système de pointage du rallye e-efficacité. Globalement, il faut obtenir la moins grande consommation tout en respectant les limites de vitesse et le trajet fourni par l’organisation.

Rouler e-efficace est un art qui se pratique
Stéphane Pascalon, le membre chargé de la compilation des résultats tout au long du rallye, nous indique en entrée de jeu qu’une excellente consommation se trouve autour de 10 kWh/100 km alors qu’une bien mauvaise consommation est de 15 kWh/100 km. L’équipe de jeunes millénariaux du Guide a terminé avec une consommation de 14,3… nul besoin de vous dire que nous étions bien loin du podium!

Suite à notre cuisante défaite, on nous a partagé certains éléments qui ont contribué à faire de notre équipe la moins bonne d’entre toutes. Pour maîtriser l’art de l’e-efficacité, il faut toujours rouler sous la limite de vitesse permise, ralentir plutôt que de freiner et accélérer très, très lentement. Voilà trois trucs que nous n’avons pas du tout appliqués lors de l’e-rallye!

La Nissan LEAF et sa e-pedal
En comparant la Nissan LEAF conduite par les membres du Guide à celle conduite par l’humoriste Étienne Dano et le pilote de course Olivier Bédard, nous en sommes rapidement venus à la conclusion que le problème, c’était notre conduite. Dano et Bédard ont terminé les quelques 300 km du circuit avec une consommation pratiquement 30% inférieure à la nôtre! Le truc? Une utilisation efficace de la e-pedal ainsi que la gestion de leur vitesse. Simplement.

Cette édition du rallye e-efficacité pourrait être exportée dans neuf autres pays au cours des prochaines années. Et à notre humble avis, tout le monde y gagnerait. L’électrification des transports n’est pas sur le point de s’éteindre, alors aussi bien peaufiner notre art de conduite e-efficace!