La masse salariale explose à Brossard

La masse salariale explose à Brossard

La masse salariale de Brossard a connu une augmentation fulgurante au cours des quatre dernières années.

Les salaires des employés municipaux n’auront jamais coûté aussi cher à la Ville de Brossard. Ils ont augmenté de plus de 64% depuis 2010 et, à en croire les prévisions budgétaires déposées au gouvernement, la tendance se maintiendra cette année.

– Consultez notre graphique interactif.

Selon les résultats financiers 2014 de la Ville, la rémunération totale des employés municipaux a dépassé les 26 M$ l’an dernier, une augmentation de presque 5 M$ en un an seulement. Elle devrait atteindre 27,5 M$ cette année.

En 2010, la rémunération totale était d’un peu moins de 16 M$.

Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Antoine Assaf, estime que cette situation est intenable.

«Ça fait des années que je dis qu’il faut faire attention. Nos surplus budgétaires se font manger par l’augmentation de la masse salariale», lance-t-il.

En guise de comparaison, la population de Brossard a crû de seulement 8% pendant la même période. L’indice des prix à la consommation, soit le principal indicateur de l’inflation, a quant à lui augmenté de 8,7%.

Mercredi, le maire de Brossard, Paul Leduc, n’était pas immédiatement disponible pour une entrevue.

Cadres, cols blancs et cols bleus

L’augmentation de la masse salariale se vérifie pour toutes les catégories d’emploi de la Ville. Seulement pour les cadres, la masse salariale a crû de 35% en trois ans pour atteindre plus de 8 M$.

Quant aux cols blancs, ils coûtent 11,8 M$ à la Ville (+32%), alors que les cols bleus coûtent 6,2 M$ (+33%).

Dans tous les cas, l’augmentation est principalement due à l’embauche de nouveaux employés.

Les chiffres sur la masse salariale ne tiennent pas compte des salaires des élus, qui ont légèrement diminué lors des trois dernières années pour atteindre un total de 772 000$ pour les dix conseillers municipaux et le maire. Un regain en 2015 devrait porter ce chiffre à 802 000$.

Des services pour leur argent

Antoine Assaf estime que ces augmentations n’améliorent en rien les services aux contribuables.

«Ça ne me dérangerait pas d’avoir plus d’employés si ça voulait dire qu’on donnait moins de contrats d’ingénierie à l’externe. Mais on continue de donner autant de contrats à l’externe qu’avant», estime le chef de Renouveau Brossard.

Celui-ci affirme que la Ville devrait mettre ces millions au service de la dette, quitte à avoir quelques projets en moins.

«Ça n’a pas de sens qu’une ville qui a connu un développement aussi important, avec des surplus budgétaires, ait un service de la dette de 18 M$», déclare-t-il.

La Ville de Brossard continue toutefois de diminuer sa dette à long terme. Celle-ci s’élevait à un peu moins de 176 M$ à la fin de l’exercice financier 2014, contre 186 M$ un an plus tôt.

Le budget total de Brossard s’élève à environ 153 M$.

Écrire un commentaire

avatar