Judy Gagnon, Léonie Portelance et deux équipes féminines en feu

Judy Gagnon, Léonie Portelance et deux équipes féminines en feu

Judy Gagnon du U14 F AAA domine sa ligue élite avec 20 buts en 9 matchs

VICTOIRES. Une quasi dynastie perdure au soccer féminin élite de Brossard et les équipes U15 F AAA et U14 F AAA de la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ), menées par la Soreloise Judy Gagnon et la Brossardoise Léonie Portelance le prouvent chaque semaine.

La joueuse de l’année AAA de l’ASB Brossard en 2014, Judy Gagnon, qui part régulièrement de Sorel pour venir étudier et jouer à Brossard et qui marque à un rythme d’enfer, continue sur sa lancée. Lors de ses quatre derniers matchs, elle a aidé les siennes à gagner 6 à 0 contre Saint-Léonard avec 4 buts, 5 à 0 contre Dorval avec 4 buts, 3 à 2 sur Delta avec un but et 11 à 0 contre Hull avec 5 buts. Elle a compté un total de 20 filets en 9 matchs au niveau le plus élevé, soit 12 de plus que sa plus proche poursuivante.

Sans surprise, son équipe lutte avec Lakeshore pour le 1er rang de la ligue, les équipes totalisant toutes deux 8 gains et un match nul en 9 matchs.

Léonie Portelance, joueuse de l’année 2014 pour l’ASB et pour l’Association de soccer de la Rive-Sud, fait bien elle aussi, avec 9 buts en 8 matchs, au 4e rang de la LSEQ U14 AAA.

Son équipe occupe le 1er rang avec 6 gains, 1 revers et 2 matchs nuls, 1 point devant Terrebonne et 12 autres équipes.

Aux portes des équipes provinciales

Le président de l’ASB et entraîneur avec l’équipe U14 F AAA, Frank Scartozzi, aime ce qu’il voit. «Ces deux filles-là sont vraiment dominantes, mais elles ne sont pas seules. Plusieurs bonnes joueuses préparent de beaux jeux derrière et c’est tout à l’honneur de nos intervenants. Nous voulons ramener la fierté dans l’ASB, qui a tant brillé à l’époque des Patrice Bernier et Olivier Occéan. Nous avons beaucoup investi dans l’encadrement des joueurs, et l’équipe technique est plus grosse et compétente.»

Il s’étonne que Judy Gagnon n’aie pas encore percé dans une équipe du Québec. «Elle fait partie du Centre national haute performance (CNHP) et elle est régulièrement invitée à des camps d’Équipe Québec. Pour des raisons qui m’échappent, elle n’est jamais choisie. Pourtant, elle marque des buts à profusion malgré la qualité de l’opposition. Un jour ou l’autre, elle fera sa marque, c’est inévitable. Il faut dire qu’elle est aidée par une autre bonne marqueuse sur l’équipe, Alexandra Isabel, de Varennes (4e marqueuse de la LSEQ avec 8 buts), ce qui fait beaucoup de pression sur les défenses adverses. Plusieurs filles U15 et U14 sont fréquemment invitées à faire partie de l’élite québécoise, en ajoutant Natacha Galiana, Andréanne Grenier et Justine Léveillé», ajoute M. Scartozzi.

Écrire un commentaire

avatar