Infiniti QX50 2019 : à l’essai cette semaine

Infiniti QX50 2019 : à l’essai cette semaine


Le Guide de l'Auto

Article par Gabriel Gélinas

Le Guide de l’auto est en route vers Los Angeles pour un premier contact avec le tout nouveau VUS intermédiaire de luxe QX50 d’Infiniti qui a justement été dévoilé au récent Salon de l’auto de cette grande métropole californienne. Le QX50 2019 innove par sa nouvelle architecture, son nouveau look et, surtout, par sa motorisation à compression variable qui en fait le premier véhicule de série à adopter cette nouvelle technologie visant à bonifier la consommation sans sacrifier les performances.

Avec cette dernière refonte, le QX50 adopte des dimensions qui en font maintenant un véhicule plus large et plus haut que le modèle de la génération précédente. Ce qui devrait, logiquement, bonifier l’espace accordé aux passagers arrière où la banquette est d’ailleurs coulissante. Cela fait en sorte que le volume de l’espace de chargement varie de 1 045 litres, avec les sièges arrière à la position la plus avancée, à 1 700 litres lorsque les dossiers des places arrière sont rabattus.

L’habitacle joue à fond la carte du luxe avec des sièges en cuir matelassé et des moulures en bois d’érable à pores ouverts, tandis que le volet techno est assuré par le système multimédia à doubles écrans propre à la marque ainsi que le système de conduite assistée ProPilot.

Si le look ou le positionnement du QX50 2019 sont plutôt conventionnels, ce VUS se démarque sur le plan technique en troquant le V6 de 3,7 litres atmosphérique du modèle antérieur pour un quatre cylindres de 2,0 litres turbocompressé à taux de compression variable jumelé à une boîte à variation continue.

Premier moteur du genre à être commercialisé en série, ce quatre cylindres modifie en continu la course de ses pistons grâce à un système de bielles multiples, son taux de compression peut donc passer de 8 :1 (taux de compression faible), afin de livrer un maximum de couple et de performances lors de l’accélération franche, à 14 :1 (taux de compression élevé) pour optimiser l’efficience et réduire la consommation de carburant à vitesse de croisière.

Ce vidéo permet de voir exactement comment fonctionne ce nouveau moteur à taux de compression variable qui, selon Infiniti, allie la puissance d’un moteur à essence turbocompressé de 2,0 litres à l’efficacité d’un moteur diesel à quatre cylindres. La puissance maximale est chiffrée à 268 chevaux à 5 600 tours/minute alors que le couple maximal de 288 livres-pied est disponible de 1 600 à 4 800 tours/minute. Ce moteur sera éventuellement appelé à animer d’autres modèles de la marque et il n’est pas impossible que cette technologie se décline également sur d’autres moteurs dans un avenir rapproché.

Ce premier contact devrait nous permettre d’évaluer le comportement, les performances et, surtout, l’efficience en consommation du QX50 2019 et de voir s’il sera en mesure de rivaliser plus efficacement avec les ténors du créneau que sont les Audi Q5, BMW X3, Lexus RX ainsi que les nouveaux venus Jaguar F-PACE et Alfa Romeo Stelvio. Gardez le contact.

Vidéo expliquant le fonctionnement du moteur Infiniti VC-T :