Honda Ridgeline 2019 : aperçu

Honda Ridgeline 2019 : aperçu


Le Guide de l'Auto

Article par Michel Deslauriers

Lorsque Honda a lancé le Ridgeline en 2005, comme modèle 2006, ce dernier s’est immédiatement démarqué dans la catégorie des camionnettes en Amérique du Nord. Il disposait d’une construction monocoque et intégrait une caisse à sa carrosserie, et même s’il était considéré par plusieurs amateurs de camions comme étant une « fausse » camionnette, il a prouvé sa pertinence au fil du temps.

Le modèle de deuxième génération est apparu pour le millésime 2017, et bien que certains éléments aient été changés – comme le design de la caisse, laquelle est maintenant séparée de la cabine – pour un look plus conservateur, le Ridgeline est unique. Pour l’année-modèle 2019, il obtient très peu de changements.

Sous le capot, on a toujours droit à un V6 de 3,5 litres développant 280 chevaux et un couple de 262 livres-pied, jumelé à une boîte automatique à six rapports et – au Canada – un rouage intégral de série. Le moteur dispose un système de désactivation de cylindres afin d’économiser en carburant en conduite légère, et fonctionne à l’essence ordinaire. La consommation est fixée à 12,8 L/100 km en ville et à 9,5 sur la grand-route, pour une cote mixte de 11,3 L/100 km.

Le rouage intégral, nommé i-VTM4, fonctionne par lui-même pour procurer la meilleure adhérence en toutes conditions. Le système favorise les roues avant en situation de conduite normale, et peut rapidement acheminer du couple aux roues arrière lors de pertes d’adhérence. Il répartit également la puissance entre les trains avant et arrière lors des accélérations, et peut varier le couple entre les roues arrière gauche et droite afin de rehausser le comportement routier et la stabilité. Honda a choisi d’installer une suspension indépendante aux quatre roues pour la meilleure combinaison de confort de roulement et de dynamique de conduite.

De série, le Honda Ridgeline 2019 est équipé d’un attelage de remorque, procurant à son propriétaire une capacité maximale de 2 268 kilogrammes (5 000 lb). Quant à la charge utile, on annonce une capacité de 674 à 694 kg (1 486 à 1 530 lb), selon la déclinaison choisie. Malgré ces chiffres, le Ridgeline offre aussi la polyvalence d’un hayon à double action, qui peut être ouvert vers le bas – comme sur les autres camionnettes – ou vers le côté comme une portière. De plus, on retrouve un coffre verrouillable sous le plancher de la caisse – une caractéristique unique dans le segment des pick-up – qui propose un volume de 207 litres, et qui peut être facilement nettoyé grâce à un bouchon de vidange.

Le Ridgeline LX a été abandonné, alors pour 2019, la livrée de base s’avère désormais la Sport, qui se détaille à partir de 40 790 $ avant les frais de transport et de préparation – une hausse de 500 $ par rapport à l’édition 2018. L’équipement de série comprend des jantes en alliage de 18 pouces, des antibrouillards, un dégivreur d’essuie-glace, un toit ouvrant, une lunette coulissante à commande électrique, une clé intelligente avec démarrage du moteur à distance, un siège du conducteur à réglage électrique, un climatiseur automatique à trois zones et des sièges avant chauffants. Également de série, une chaîne audio à sept haut-parleurs avec écran tactile de huit pouces, intégration Apple CarPlay et Android Auto, compatibilité Siri Eyes Free et deux ports USB.

La version EX-L à 43 790 $ ajoute des sièges arrière chauffants, une sellerie en cuir, un siège du passager avant à réglage électrique, un volant chauffant gainé de cuir et une compatibilité de radio satellite. La Touring à 48 290 $ obtient des essuie-glace à capteur de pluie, des rétroviseurs à rabattage électrique, une prise de courant dans la caisse, un éclairage d’ambiance, un système de navigation, une fonction mémoire de position pour le siège du conducteur et les rétroviseurs, des sièges avant ventilés et une chaîne audio rehaussée avec ports USB aux places arrière. On retrouve également des haut-parleurs intégrés à même la caisse afin de rendre les fêtes tailgate plus divertissants.

Finalement, le Ridgeline Black Edition à 49 790 $ profite de tout l’équipement de la version Touring, mais avec une apparence monochrome comprenant des jantes en alliage noir, des poignées de porte et des garnitures de pare-chocs noires ainsi qu’une calandre noircie.

Côté sécurité, chaque Ridgeline propose un freinage à réduction d’impact, un avertissement et une prévention de sortie de voie, une atténuation de sortie de voie, un régulateur de vitesse adaptatif et l’affichage de l’angle mort côté passager Honda LaneWatch. Les versions Touring et Black Edition délaissent toutefois ce dernier élément pour une surveillance des angles morts avec alerte de trafic transversal arrière.

Sa concurrence, les Chevrolet Colorado, GMC Canyon, Ford Ranger, Nissan Frontier et Toyota Tacoma, ont des capacités de remorquage plus élevées, une apparence plus robuste et – dans certains cas – de meilleures aptitudes hors route. Cependant, le Honda Ridgeline 2019 possède des caractéristiques uniques et pratiques pour des familles désirant une camionnette sans sacrifier le confort et la qualité de roulement d’une voiture ou d’un VUS.