Hommage à Georgette Lepage

Hommage à Georgette Lepage

Georgette Lepage et Fatima Houda-Pepin

Crédit photo : Gracieuseté - Fatima Houda-Pepin

Elle s’est éteinte, paisiblement, dans la matinée du 22 janvier, entourée de l’affection de son mari, Alphonse Lepage, et de ses enfants.

Mon amie Georgette a entrepris son dernier voyage, sereinement, emportée par cette maladie de l’oubli qu’est l’Alzheimer. Authentique et spontanée, elle riait de tout, même d’elle-même, ce qui la rendait encore plus attachante.

En juin 2011, j’annonçais, à titre de députée de La Pinière, une subvention de 12 M$ pour l’agrandissement du Centre Marcelle-Ferron et l’ajout d’une nouvelle aile de 50 places pour les personnes atteintes d’Alzheimer.

Georgette Lepage et Fatima Houda-Pepin

J’étais loin de penser que j’allais y revenir souvent pour visiter Georgette. Je refusais d’admettre qu’une femme aussi vive, aussi communicatrice et aussi chaleureuse puisse perdre ses facultés cognitives jusqu’à se murer dans le silence.

Au début, elle prenait plaisir à me voir. Le plus difficile était le moment du départ. Elle me tenait la main jusqu’à l’ascenseur et refusait de me laisser partir. Elle a fini par rebaptiser ses soignantes «Fatima».

On ne peut pas parler de Georgette sans parler d’Alphonse, son complice de toujours. Malgré ses propres problèmes de santé, il a veillé sur elle avec une assiduité et une affection hors du commun. C’était le dernier nom à s’être effacé de sa mémoire.

Femme d’engagement social et communautaire, elle s’était impliquée dans son Rimouski natal, comme présidente de la section de la jeunesse étudiante catholique et responsable de la Bibliothèque de Saint-Odile avant de suivre son mari, à Toronto, où elle avait présidé la Fédération des femmes canadiennes-françaises.

Alphonse et Georgette se sont succédé à la tête de Brossard comme maire (1978-1982) et mairesse (1983-1990). Préfète de la MRC de Champlain, elle a occupé de nombreuses fonctions au niveau de la Rive-Sud et de la Montérégie.

Pour sa première élection municipale, Alphonse ne pouvait compter sur son seul CV d’actuaire pour se faire élire. Il avait une bien meilleure carte de visite en se présentant comme «le mari de Georgette».

Rares sont les organismes de Brossard qui ne portent pas son emprunte comme présidente de financement des paroisses catholiques, présidente de l’Union des familles et fondatrice de la Bibliothèque publique de Brossard qui porte son nom, etc.

Reposes en paix Georgette. Tu seras toujours présente dans nos esprits et dans nos cœurs!

Fatima Houda-Pepin

Députée de La Pinière de 1994 à 2014

Écrire un commentaire

avatar