Guillaume Wagner: papa mais pas assagi

Guillaume Wagner: papa mais pas assagi

Guillaume Wagner sera en rodage de son nouveau one man show Du cœur au ventre au Club DIX30 le 12 octobre.

Crédit photo : Gracieuseté

HUMOUR. Dans son troisième spectacle solo, Guillaume Wagner s’offre davantage de liberté. L’humoriste irrévérencieux avait envie de confronter le public à ses contradictions et de l’inviter à réfléchir au monde dans lequel nous vivons.

«Maintenant que j’ai fait mes preuves et que les gens me connaissent mieux, je peux explorer un petit peu plus le propos tout en gardant la même efficacité, explique-t-il en entrevue avec Le Brossard Éclair. Je peux aller plus loin dans les sujets. Je parle de notre rapport aux réseaux sociaux, à l’image et à cette espèce de nombrilisme et narcissisme. J’encourage les gens à avoir un peu de courage et à aller à l’encontre de ce qu’on s’attend de nous en ce moment. C’est pour cette raison que le spectacle s’appelle Du cœur au ventre

Long processus

Le processus d’écriture de Guillaume Wagner pour ce nouveau spectacle s’est étiré sur une longue période. Chaque année depuis trois ans, il écrivait une heure de matériel dans le cadre du Dr Mobilo Aquafest; c’est ce matériel qui aura servi à bâtir Du cœur au ventre.

«J’ai réalisé que j’avais trois heures de contenu et je trouvais qu’il y avait plein de choses qui se connectaient, ajoute-t-il. J’ai décidé de ne retenir que le meilleur et de condenser le tout en une heure et demie.»

Son spectacle est actuellement en rodage, mais il mentionne que «les gens qui vont venir le voir peuvent s’attendre à un show très abouti, qui va être très près de ce que je vais présenter à ma première».

Nouveau rôle à assumer

Devenu papa en janvier, Guillaume Wagner rassure son public que son style d’humour et son cynisme seront toujours de la partie. Il aborde son nouveau rôle de père dans le spectacle, sans toutefois s’étendre sur le sujet. «J’en parle un peu, à ma manière», précise-t-il.

«On me demande souvent si je me suis assagi, mais pas tant que ça, renchérit l’humoriste. Je continue de faire mon humour comme je le sens. C’est sûr que ç’a pris un peu de finesse avec les années, parce que ça fait quand même 12 ans que je fais ce métier. Mais les gens peuvent s’attendre à retrouver le Guillaume Wagner qu’ils connaissent.»

La première médiatique du spectacle Du cœur au ventre aura lieu en mai.

Lancement d’un podcast

En plus de commencer le rodage de son spectacle, Guillaume Wagner avait un autre projet en tête pour l’automne. Le 18 septembre, il a mis en ligne le premier épisode de son nouveau podcast, intitulé Wagner.

«Ça fait longtemps que je pensais à un podcast, mais je me demandais ce que je pouvais apporter, raconte l’humoriste. À un moment donné, j’ai réalisé que les gens que j’avais envie d’entendre, ceux à qui j’avais envie de parler, n’étaient pas nécessairement dans les podcasts québécois qu’on entend. Alors, je me suis dit que je ferais le podcast que je voudrais écouter.»

Son but est de diffuser un épisode chaque mardi, dans lequel il reçoit des gens qui l’intéressent et avec qui il a envie de discuter. Jusqu’à maintenant, il s’est entretenu avec la chanteuse Marie-Élaine Thibert, l’écrivain et professeur François Dupuis-Déri et le combattant UFC Olivier Aubin-Mercier.

«Ça enrichit mon expérience humaine de jaser avec des gens inspirants. J’aime comprendre leur métier, leurs opinions, pourquoi ils pensent ce qu’ils pensent. C’est vraiment intéressant, humainement», conclut-il.

Commenter cet article

avatar