Enfin, un spectacle à l’image du nouveau Maxim Martin

HUMOUR. Maxim Martin a beaucoup critiqué et remis en question la société lors de ses trois derniers one man show. Avec Enfin, il tourne plutôt le miroir vers lui-même. Enfin heureux, l’humoriste a passé au travers de plusieurs expériences qui l’ont transformé dans les dernières années. Mais malgré son cheminement, il n’a rien perdu de son côté mordant.

«Dans mes trois premiers shows, j’ai fait le procès de la société. Il était temps que je pointe le doigt vers moi-même et que le clown passe au cash», explique Maxim Martin.

L’humoriste de 45 ans a été très surpris par la réaction du public, très touché par ce spectacle beaucoup plus personnel que ce qu’il a l’habitude de livrer.

«Forcément, lorsque tes fans sont venus au show, ils vont t’écrire leur appréciation, mais là, ça tombe dans la confidence. Quand ton spectacle a une vie en dehors du théâtre et que ça continue à trotter dans l’esprit des gens le lendemain, je crois que j’ai réussi ma job», ajoute celui qui sera de passage à l’Étoile Banque Nationale dimanche prochain.

Très actif sur les réseaux sociaux, Maxim Martin a beaucoup d’interactions avec son public et essaie de ne pas en faire seulement un lieu professionnel.

«Lorsque tu fais un show, tu vois les gens en première rangée et ceux qui vont venir te voir après, mais avec Facebook, je peux mettre un visage sur les fans de Maxim Martin!»

Un public qui évolue, tout comme l’humoriste

Du haut de ses 45 ans, Maxim Martin n’est plus le même humoriste que lorsqu’il était pris avec des problèmes sérieux de consommation de drogue. Abstinent depuis 6 ans, l’homme est très fier d’avoir pu élargir son public.

«C’est une des grandes victoires de ma carrière! Je pense que le nouveau Maxim Martin a piqué la curiosité de beaucoup de gens. Le premier commentaire que je reçois c’est "Je vais être bien honnête avec toi, je ne t’aimais pas avant et j’avais de la difficulté avec ton style d’humour, et là, je vois un gars souriant et j’ai adoré ton show", raconte-t-il. Dans ce temps-là, je réponds aux spectateurs que moi non plus je ne m’aimais pas beaucoup, alors nous sommes deux!»

Des vacances bien méritées

Après un Gala Juste pour rire bien accueilli par la critique vendredi et la présentation de son spectacle à Brossard, Maxim Martin prendra quelques semaines de vacances avant d’entamer un automne très chargé. En plus des dizaines de spectacles à travers le Québec, il animera, au côté d’Anaïs Favron et Dominique Arpin, une quotidienne matinale à NRJ.

«Je suis déjà un lève-tôt et j’ai déjà remplacé Philippe Bond une vingtaine de fois cette année. Il y a quelque chose de magique à se réveiller avec le public et pour la première fois de ma vie, je vais avoir un horaire stable. Je crois que lorsque tu commences tôt, tu as tout le reste de la journée pour être créatif et comme j’ai deux projets sur la table, ça va me donner beaucoup de temps pour m’y consacrer», conclut-il.

Écrire un commentaire

avatar