Émotions et découvertes au Club avec Bruno Pelletier et Guy St-Onge

Émotions et découvertes au Club avec Bruno Pelletier et Guy St-Onge

Bruno Pelletier et Guy St-Onge offriront leur spectacle Musique & Cinéma au Club DIX30

Complicité, vulnérabilité et émotions: voilà comment Bruno Pelletier décrit le spectacle qu’il présentera les 9 et 10 avril, au Club DIX30, en compagnie du pianiste et compositeur Guy St-Onge.

Les deux artistes présenteront à leurs fans brossardois leur tout dernier projet, Musique & Cinéma, une compilation de chansons de films revisitées à leur façon.

«Ce ne sont pas des covers, souligne le triple récipiendaire de prix Félix. Comme interprète, mon but est de prendre une chanson, me la réapproprier et lui donner une vie différente. Une bonne chanson peut traverser le temps si on lui donne un souffle différent.»

Découvrir ou redécouvrir

Pour leur spectacle, Bruno Pelletier et Guy St-Onge ont choisi quelques chansons bien connues, mais ils ont aussi puisé dans un répertoire de films et de chansons un peu plus recherché, question de nous laisser découvrir – ou redécouvrir – des pièces qui mériteraient une plus grande renommée.

Aux côtés de Your Song (Moulin Rouge), The Long and Winding Road (Let It Be) et la chanson titre du film Against All Odds, on trouve donc des opus comme La complainte à mon frère, tiré du film Les ordres, de Michel Brault, ou Calling You, du film germano-américainBagdad Café.

«Je pense que c’est un beau mélange. Si on était tombé dans le panneau de jouer seulement les plus gros <I>hits<I>, le projet aurait moins bien marché», affirme Bruno Pelletier.

Son coup de cœur? Ordinaire, de Robert Charlebois, intégrée à la trame sonore du film Gabrielle, en 2013.

«Ça fait des années que je veux reprendre cette chanson; c’est un morceau de notre patrimoine. À 52 ans, je me suis dit que c’était le temps de la faire, avec tout le poids qu’il y a dans ces paroles-là», explique le chanteur.

«Le plus difficile, ajoute-t-il, c’était de convaincre Guy que notre version pouvait être aussi bonne que celle de Charlebois!»

Vulnérabilité et complicité

Le fruit de la collaboration entre Bruno Pelletier et Guy St-Onge est un album disponible en deux versions, l’une symphonique et l’autre avec seulement un piano pour accompagner la voix. C’est cette version qui sera jouée cette semaine au Club DIX30, dans toute son intimité et sa vulnérabilité.

«On est vulnérables en quelque sorte quand on joue comme ça, parce que c’est seulement ma voix et la mélodie de Guy, et rien d’autre. Forcément, on développe une certaine complicité, et les gens nous le disent», relate celui qui a incarné le poète Gringoire dans Notre-Dame-de-Paris.

Les deux artistes ont aussi mis sur pied un concert symphonique, qu’ils ont notamment présenté avec l’Orchestre métropolitain pour Montréal en lumière. Il n’y a toutefois pas de plans pour un tel partenariat avec l’Orchestre symphonique de Longueuil, du moins pour l’instant.

«C’est selon les invitations qu’on reçoit», souligne simplement le chanteur.

Rens.: www.leclubdix30.com

Écrire un commentaire

avatar