Échangé le 27 octobre, Yannick Tifu est accueilli en héros à Reading

Échangé le 27 octobre, Yannick Tifu est accueilli en héros à Reading

Yannick Tifu (à gauche) a été présenté à la presse le jour de la signature de son contrat en même temps qu'un autre bon marqueur

HOCKEY. Le capitaine des Royals de Reading qui a aidé son équipe à soulever la Coupe Kelly en 2012-2013, le Brossardois Yannick Tifu, a réintégré les rangs de cette équipe de la Ligue de hockey de la Côte Est (LHCE) en octobre dernier, au grand plaisir des partisans.

Lors de la saison 2012-2013, Yannick Tifu, capitaine de l’équipe à 28 ans, avait été le seul joueur de l’équipe de Reading appartenant aux Flyers de Philadelphie à participer aux 72 matchs de saison régulière et aux 22 matches de séries, établissant quatre records d’équipe avec 97 points en 94 matchs, ainsi que 25 points et 12 buts – dont 5 gagnants – en séries.

Pendant cette saison magique, un chandail de l’équipe autographié par Tifu avait été vendu à un montant record de 10 000$ pour une fondation caritative. À la fin de la saison, le Brossardois avait été nommé joueur préféré des amateurs pour une troisième fois d’affilée.

Pas surprenant donc que deux ans et demi plus tard, la page Facebook des Royals se soit remplie de 400 réponses J’aime à l’annonce de son retour avec l’équipe.

Le charismatique attaquant évoluait cette saison avec le Beast de Brampton, dans l’organisation du Canadien de Montréal. Après une saison en France où il avait dominé les marqueurs des Ducs d’Anger de la ligue Magnus, il avait choisi Brampton pour retrouver la stabilité près de sa conjointe, qui travaille en Ontario.

La stabilité déjà en veilleuse

«Les Royals voulaient m’avoir cet été, mais comprenaient mon choix, raconte Yannick au Brossard Éclair. Notre début avec le Beast a été mauvais avec 5 revers de suite. Comme les autres, je n’avais pas une belle fiche, soit 2 points et un différentiel de -7. L’entraîneur a décidé de changer les choses. Comme il n’avait droit qu’à quatre vétérans, il s’est départit de nombreux d’entre eux, dont moi et Yannick Riendeau. Il a été clair avec moi, et j’ai été clair avec lui: pour m’échanger, c’était Reading ou je prenais ma retraite. À mon âge, l’inconnu loin de ma conjointe, c’est fini.»

Le Brossardois a donc été échangé aux Royals le 27 octobre, en retour de considérations futures. Les médias de Reading ont rapidement transmis la nouvelle et espéraient son arrivée pour le match du lendemain, 28 octobre.

«Mais le matin, je tenais à saluer mes ex-coéquipiers avant de partir. De toute façon, c’était impensable de jouer après avoir conduit pendant 8 heures!»

Il est arrivé au Santander Arena à la fin de la 2e période et alors qu’il était debout près de la patinoire, il a est apparu sur l’écran géant. Ce fut une ovation debout immédiate.

Match de 3 points

«Ce fut tout un choc de m’éloigner de celle que j’aime, mais encore une fois, Tiffany est venue m’encourager ce week-end à Reading et l’accueil qu’on m’a réservé m’a vraiment fait du bien. Se sentir désiré dans une organisation est tellement important. Je me sens déjà mieux», a dit celui qui a obtenu 1 but et 2 passes lors d’un gain de 5 à 0 à son 3e match de retour dans l’uniforme des Royals.

Le 3e meilleur marqueur de l’histoire de Reading avec 183 points en 187 parties est content de la façon dont son entraîneur Larry Courville entend l’utiliser.

«Il m’a enlevé de la pression en me disant que je ne jouerais pas 25 minutes à tous les matchs comme en 2012-2013. Le jeu dans la LHCE est déjà beaucoup plus rapide qu’il y a 2 ans. Il m’a dit que j’étais le 10e attaquant de l’équipe et que mon statut serait variable. Déjà, j’ai été muté sur le premier trio et les choses se sont bien déroulées. J’aurai un rôle de leader, autant sur la patinoire que dans la chambre. Les amateurs auront de grosses attentes, mais la plupart comprennent que j’ai maintenant 31 ans. J’espère jouer 3 ou 4 saisons en prenant soin de ma santé. Je vais y aller un jour à la fois et les choses devraient bien aller», conclut-il.

Écrire un commentaire

avatar