Droit au logement: 1000 ménages locataires seront rencontrés dans l’agglomération

Droit au logement: 1000 ménages locataires seront rencontrés dans l’agglomération

Les agents de sondage ont reçu une formation afin de répondre aux besoins qui pourraient émerger de certains locataires en détresse.

Crédit photo : Gracieuseté

Le comité recherche-action a procédé au lancement de son opération porte à porte pour brosser le portrait des conditions de vie et d’habitation des locataires des villes de Boucherville, Brossard, Longueuil, Saint-Lambert et Saint-Bruno.  

Une équipe de huit agents de sondage a été mise sur pied et sillonnera les rues des cinq villes jusqu’à la mi-décembre à la rencontre des locataires, afin de documenter leurs conditions de vie et d’habitation. Les questions abordent différentes dimensions comme l’état du logement, les relations avec le propriétaire et le voisinage, l’état de santé des occupants, etc.

Les agents de sondage ont reçu une formation afin de répondre aux besoins qui pourraient émerger de certains locataires en détresse. «Au-delà de la cueillette de donnée pour les fins de la recherche, il est important pour nous d’être capable d’intervenir et de soutenir les locataires qui en exprimeraient le besoin, précise le coordonnateur de la Maison La Virevolte Guy Lévesque. Si la situation se présente, nos agents de sondage seront à même de donner des informations sur les ressources du milieu qui pourraient les aider et de faire le lien avec les organismes présents dans la communauté.»

Le comité souhaite que les résultats donnent des leviers nécessaires aux décideurs et aux acteurs sur le terrain afin de dégager des solutions qui auront un effet sur la qualité de vie des ménages.

Cette démarche est une initiative du comité recherche-action − issu de la Coalition pour le droit au logement de l’agglomération de Longueuil −, qui se préoccupe depuis plusieurs années des enjeux liés au logement sur le territoire. Il est composé d’intervenants provenant du milieu communautaire et du réseau de la santé qui sont quotidiennement témoins des difficultés vécues par les ménages locataires. Ce projet est financé dans le cadre de l’Allocation en développement des communautés des Centres intégrés en santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre et de la Montérégie-Est.

(Source: Maison La Virevolte et Carrefour pour Elle)

Commenter cet article

avatar