Dévaler un mur tête première pour une bonne cause !

Dévaler un mur tête première pour une bonne cause !

L'adrénaline est au rendez-vous pendant une descente de décalade

SENSATIONS FORTES. Des dizaines d’amateurs de sensations fortes ont répondu à l’invitation d’Urgences animales et ont tenté l’expérience de la décalade, en marchant, courant et sautant le long des 15 étages de l’hôtel Alt du Quartier DIX30, face au sol, attachés dans le dos, le 17 mai. Le plus difficile? S’asseoir sur le bord du toit…et se lancer!

Même pour le fondateur et directeur d’Urgences animales, Éric Dussault, pour qui les hauteurs font partie du quotidien, se lancer du haut d’un immeuble de 15 étages, «ça donne un petit feeling».

La journée était organisée afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui se spécialise dans le sauvetage animal, que ce soit le sauvetage en hauteur, dans des espaces clos, le sauvetage nautique ou sur glace.

Des chats dans les arbres

La vingtaine de membres de l’équipe d’Urgences animales en ont secouru, des chats dans les arbres.

«Quelqu’un nous avait appelé pour qu’on aille chercher un chat perché en haut d’un arbre, raconte M. Dussault. Ça faisait trois jours qu’il était là. C’est un mythe de croire que les chats vont nécessairement redescendre d’eux-mêmes.»

Désincarcération

L’organisme fait aussi du transport hospitalier, mais 80% des 350 appels que l’organisation a reçus l’an dernier concernaient un sauvetage technique. Des chats, oui, mais aussi des canetons, des écureuils, des orignaux, des chevaux, des ratons-laveurs, etc. M. Dussault a donné l’exemple d’un castor qui était pris dans les écluses, dans le Vieux-Port de Montréal.

«On fait aussi de la désincarcération. Les chats ont la mauvaise habitude de se faufiler dans les murs. On a sorti un chat d’un immeuble; il s’était promené d’un appartement à l’autre entre les murs», relate-t-il.

L’organisme travaille en étroite relation avec la SPCA et les divers refuges, comme les Services animaliers de la Rive-Sud, qui contactent Urgences animales lorsqu’ils reçoivent des appels demandant de secourir un animal en détresse.

 

Écrire un commentaire

avatar