Deux secteurs de Brossard pourraient être annexés à Laporte

Deux secteurs de Brossard pourraient être annexés à Laporte

Les secteurs des V et des P de Brossard

CIRCONSCRIPTIONS. Les 7188 électeurs brossardois des secteurs des V et des P pourraient quitter la circonscription de La Pinière et être inclus à la circonscription voisine de Laporte.

Tel est le changement envisagé par la Commission de la représentation électorale (CRE) du Directeur général des élections du Québec. La présidente de la Commission, Lucie Fiset, a présenté cette nouvelle configuration à Brossard, le 29 avril.

Ce déplacement de quelque 7000 électeurs de La Pinière vers Laporte, qui couvre Saint-Lambert et une partie de Longueuil, vise une représentation effective des électeurs. Selon la loi électorale, une circonscription devrait compter un nombre moyen de 48 387 électeurs, plus ou moins 25%.

«Actuellement, il y a un trop grand nombre d’électeurs dans La Pinière. Ça dépasse le "plus 25%" que permet la loi, expose Mme Fiset. On est en surnombre, et en plus, le taux de croissance de la population y est plus élevé que la moyenne dans l’ensemble de la province.»

Déplacer les électeurs de ces secteurs vers Laporte permettrait ainsi d’équilibrer ces deux circonscriptions.

En date du 30 novembre 2014, La Pinière comptait 60 885 électeurs, soit 401 de plus que ce qu’autorise la Loi électorale. Du côté de Laporte, 46 153 électeurs formaient la circonscription.

Homogénéité du milieu

En plus de tenir compte de ce critère numérique, la CRE s’assure que les «communautés naturelles», c’est-à-dire un ensemble de facteurs sociologiques, démographiques et géographiques, sont respectées pour chacune des circonscriptions.

«Plusieurs options ont été envisagées par la Commission, mais celle-ci semble la plus appropriée. On tient compte d’un ensemble de critères, comme les limites territoriales (rivières, etc.), mais aussi l’homogénéité du milieu et la densité de population», soutient Mme Fiset.

Diviser Brossard

La présidente de la CRE admet que la majorité de la douzaine de citoyens présents lors de l’audition publique se sont prononcés en faveur du maintien des limites actuelles des circonscriptions. Elle souligne que La Pinière est l’une des rares circonscriptions où les limites correspondent à celle d’une ville.

«Par notre proposition, on retranche une partie de Brossard. La plupart souhaitaient que la ville conserve sa propre circonscription.»

La décision de la CRE n’est pas définitive et des modifications pourraient être apportées à la suite de la tournée provinciale d’auditions publiques. Un rapport sera alors déposé et soumis à l’étude de l’Assemblée nationale, qui convoquera la CRE. La proposition de nouvelle carte électorale fera l’objet d’un débat, puis un rapport définitif sera produit.

«Nous n’avons pas de contrôle sur les délais de la démarche. Si tout se passe bien, la nouvelle carte sera adoptée au début de 2016», évoque Lucie Fiset.

Cet exercice d’analyse et de modifications des limites de certaines circonscriptions doit s’effectuer après deux élections provinciales.

Les circonscriptions La Pinière et Laporte sont actuellement représentées par deux députés libéraux, soit Gaétan Barrette et Nicole Ménard.

Écrire un commentaire

avatar