Des hommages élogieux et unanimes pour un grand homme de hockey

Des hommages élogieux et unanimes pour un grand homme de hockey

André Madore

Joueurs, parents et collaborateurs, de même que l’auteur de ces lignes, ont tous été touchés par le décès subit d’André Madore et plusieurs ont tenu à lui rendre hommage.

Yannick Tifu, joueur de hockey professionnel jusqu’en 2016 et gagnant de la Coupe Kelly de la East Coast Hockey League comme capitaine des Royals de Reading en 2013, tenait à être présent aux funérailles de l’homme de hockey.

«André Madore a carrément marqué ma vie car il me donnait du feedback et prenait de mes nouvelles régulièrement, raconte le Brossardois. Il était toujours proche de nous lors de mes années de hockey mineur à Brossard. Quand j’ai gagné la Coupe Kelly, il a été l’un des premiers à me féliciter. M. Madore a toujours facilité la vie de tous les jeunes du hockey mineur.»

Dédié aux jeunes

L’actuel président de l’Association du hockey mineur de Brossard (AHMB), Michel Bouchard, était émotif en pensant à son mentor.

«Nous avons perdu un homme de très grande valeur, ayant dédié une grosse partie de sa vie aux jeunes. Un homme comme lui ne se remplace pas; nous ne pouvons que lui succéder. Pour lui, toutes les décisions que l’on prenait devaient être prises en fonction du bien de tous les jeunes. Ses opinions étaient claires et assumées et il les défendait. Nombreux sont ceux qui ont débattu des idées avec lui mais tous lui ont toujours voué un grand respect.»

M. Bouchard a vite mesuré l’absence présente et future de M. Madore.

«Les membres du conseil d’administration, dont moi-même, pouvions toujours compter sur lui comme conseiller dans les situations difficiles. Un bel exemple de sa vision des choses est notre équipe junior. Plusieurs associations de hockey n’ont pas d’équipe junior car cette catégorie, avec les études, le travail et autres facteurs, est plus difficile à organiser. Mais pour M. Madore, il n’était pas question d’abandonner les jeunes que nous avions formés et nous avons tous fait des pieds et des mains pour les aider.»

«Il était extrêmement rigoureux dans l’administration des budgets, ajoute le vice-président de l’AHMB et équipier de longue date de M. Madore, André Papineau. Chaque décision devait être prise en fonction du bien-être d’un maximum de jeunes et non pas d’un groupe en particulier. Il tenait à ce que le hockey soit accessible à un maximum de jeunes. Autre attitude que nous voudrons garder de lui est notre engagement. Il nous a toujours dit que ce n’est pas parce qu’on est des bénévoles qu’on peut se permettre de faire les choses à moitié. Être sur le comité du hockey mineur voulait dire qu’on se donnait à 100%.»

Respecté par tous

Sylvain Poirier, responsable des arbitres et des cédules de l’AHMB ainsi qu’arbitre lui-même abonde dans le même sens que ces collègues.

«M. Madore était aussi exigeant envers les arbitres qu’il l’était pour lui-même. J’ai donc eu des mésententes avec lui, mais comme tout le monde, je le respectais beaucoup et étais toujours content de l’avoir parmi nous. On ne reverra plus une personne comme lui. Le remplacer sera exigeant.»

Écrire un commentaire

avatar