Danier: un autre détaillant se protège de ses créanciers

Danier: un autre détaillant se protège de ses créanciers

La succursale Cuir Danier du Mail Champlain à Brossard est fermée au public depuis quelques années. Celle des Promenades Saint-Bruno est la seule succursale sur la Rive-Sud.

Un autre détaillant canadien bien en vue pourrait tomber au combat. Le spécialiste des vêtements de cuir Danier Leather(Tor., DL) a annoncé qu’il se place sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

L’entreprise torontoise précise par voie de communiqué qu’elle a pris cette décision afin de «stabiliser l’environnement pour permettre à la compagnie et à ses conseillers financiers de mener un processus de vente ordonné et flexible».

Danier souhaite identifier une ou des parties intéressées à acheter l’entreprise, à réaliser un investissement dans ses activités ou à faire l’acquisition de l’ensemble ou de certains actifs.

Le conseil d’administration de Danier dit avoir fait appel à la protection de la Loi compte tenu de ses difficultés financières.

Le détaillant a enregistré de lourdes pertes financières au cours des deux derniers exercices. En dépit de mesures pour réduire ses coûts et d’un plan de redressement, la société n’a pas réussi à renverser la vapeur.

Pas en faillite

La direction de Danier insiste pour dire que l’entreprise «n’est pas en faillite». La société dit disposer des ressources pour financer ses activités et continuera d’exploiter ses magasins durant le processus.

Le cabinet KSV Kofman agira comme syndic dans le dossier.

Le titre de Daniel Leather se négociait à 1,41$ lors de sa dernière transaction mardi. L’action a oscillé entre 1,25$ et 5,85$ durant les 52 dernières semaines.

Écrire un commentaire

avatar