Coupable d’avoir illégalement pratiqué des liposuccions

Coupable d’avoir illégalement pratiqué des liposuccions

Le Dr Mansour Adle s'est reconnu coupable d'avoir pratiqué illégalement des liposuccions au Centre médical Mira

Un médecin de Brossard risque une radiation de huit mois pour des liposuccions illégales, selon ce que rapporte Le Journal de Montréal.

Le Dr Mansour Adle a plaidé coupable, le 6 mai, aux huit chefs d’accusation portés contre lui par le Collège des médecins. Il a pratiqué des liposuccions sur au moins cinq femmes au Centre médical Mira, sur le boul. de Rome, sans que sa clinique n’ait le permis du ministère de la Santé autorisant cette pratique.

Le Dr Adle aurait aussi géré lui-même le dosage des médicaments sans avoir suivi la formation nécessaire. Il n’était d’ailleurs pas assisté d’un anesthésiste, mais seulement d’un inhalothérapeute.

Toujours selon le quotidien, la réceptionniste de la clinique aurait été présente pendant les interventions chirurgicales. Le médecin affirme toutefois que celle-ci ne pratiquait pas d’actes médicaux.

Le syndic du Collège des médecins (CMQ) demande une radiation de huit mois. L’avocate du médecin propose plutôt une radiation de deux mois.

Le Dr Adle ne pratique plus de liposuccions depuis 2013. Selon le quotidien, aucune des cinq patientes dont les dossiers ont été étudiés par le CMQ n’a subi de séquelles physiques.

Commenter cet article

avatar