« C’était simplement de l’humour ! », clame-t-il

« C’était simplement de l’humour ! », clame-t-il

Michel Roy s'est attaqué à l'apparence physique des conseillers municipaux de Brossard via son blogue.

POLITIQUE. La semaine dernière, le chef du parti Action citoyens Brossard, Michel Roy, s’est attaqué personnellement aux conseillers municipaux, et plus particulièrement à Alexandre Plante, via son blogue. Il assure toutefois qu’il s’agissait simplement d’humour, même s’il s’en est pris directement à l’apparence physique des élus.

«Les mêmes conseillers qui prônent, aujourd’hui, une interdiction pour Pizza Pizza sont ceux qui octroient la concession de fast-food pour l’aréna Michel-Normandin. C’est une situation inusitée surtout venant d’un conseil de ville, apparemment en surpoids de façon générale et un conseiller, qui est responsable du dossier des saines habitudes de vie, affichant bien un double menton», peut-on lire sur le blogue de M. Roy, publié le 25 septembre.

Questionné par le Brossard Éclair au sujet de ces commentaires, Michel Roy a affirmé qu’il ne s’agissait pas d’une attaque personnelle, mais plutôt d’une blague sans aucune méchanceté. «Disons qu’ils ne font pas tous 110 livres! Personnellement, je ne crois pas que ce soit une attaque, mais tout simplement de l’humour», rétorque-t-il.

Directement visé par les commentaires de M. Roy, le conseiller Alexandre Plante s’est quant à lui fait plutôt discret à propos de son apparence physique.

«Ses commentaires sur mon physique laissent voir la grandeur du personnage, laisse-t-il tomber. Par contre, je suis fier d’être engagé dans le Grand défi Pierre Lavoie depuis quelques années, que mon année de vélo se termine normalement avec plus de 5000 km au compteur et de m’adonner également à la course à pied.»

L’aréna au cœur des discussions

Même si Michel Roy salue la démarche de la Ville pour empêcher le restaurant Pizza Pizza de s’installer près de l’école secondaire Antoine-Brossard, il s’agit selon lui d’un non-sens puisqu’elle octroie une concession de fast-food dans son propre aréna, situé à un peu moins de 300 mètres de la même école.

«L’aréna se trouve à quelques pas de l’école! La Ville aurait pu, avant de lancer ce programme, se questionner sur le concessionnaire de l’aréna, lance M. Roy. Les élus auraient pu regarder nos locataires et payeurs de taxes.»

Pourtant, selon Alexandre Plante, l’aréna n’est pas fréquenté régulièrement par les élèves d’Antoine-Brossard puisqu’il n’est ouvert que durant le Tournoi de hockey atome, le Tournoi de ringuette et la Revue sur glace du Club de patinage artistique.

«On parle donc de 10 à 15 jours par année, qui comptent plusieurs fins de semaine. De plus, l’entente avec notre concessionnaire exige qu’il offre, en plus du menu traditionnel d’aréna, des choix alternatifs plus santé», explique celui qui est responsable des saines habitudes de vie à Brossard.

Un menu santé chez Pizza Pizza

Michel Roy accuse également l’administration du maire Paul Leduc de ne pas avoir pris le temps de discuter avec le restaurateur Pizza Pizza. Selon lui, l’entreprise aurait été en mesure de trouver une solution et d’offrir un menu santé.

«La pizza, c’est avant tout une pâte levée recouverte de tomates cuisinées en sauce, de l’huile d’olive, du fromage maigre (mozzarella) et une garniture au choix, selon vos goûts, précise M. Roy dans son blogue. Elle apporte donc tous les types de nutriments composant un plat équilibré.»

Pourtant, selon les informations obtenues sur le site internet de Pizza Pizza, une pointe de pizza offerte au comptoir compte entre 580 et 670 calories et entre 1120 et 1560 mg de sodium, soit l’équivalent du sodium total recommandé pour une journée.

Commenter cet article

avatar