« C’est le spectacle dans lequel je me suis le plus investie »

Ariane Moffatt était aux anges lors de son entrevue avec le Brossard Éclair, deux jours après avoir remporté les Félix d’interprète féminine de l’année et d’album pop de l’année au dernier gala de l’ADISQ.

«C’est sûr que tu peux vivre sans ça, mais cette reconnaissance, autant de l’industrie que du public, est très valorisante, dit la chanteuse. C’est une dose d’amour rare qui ne me laisse pas indifférente.»

Son album récompensé, 22h22, est né d’une période riche, alors qu’elle apprivoisait la maternité avec ses jumeaux Paul et Henri.

«Après 15 ans de carrière, un beau chiffre rond, alors que j’entame une nouvelle étape de ma vie, ça fait du bien de confirmer que j’ai encore ma place dans l’univers musical.»

Transposer l’album sur scène

Même si elle ne jouera pas que des pièces de 22h22 lors de son passage au Club, le 21 novembre, Ariane Moffatt transpose l’ambiance onirique de l’album sur scène grâce à la scénographie de Marie Brassard.

«Il y a des projections sur un écran panoramique. L’éclairage vient beaucoup du plancher en aluminium et des côtés de la scène. C’est une facture nouvelle et c’était un grand défi pour moi de m’adapter à la formule au début.»

C’est cet automne, au retour des festivals, que le spectacle s’est vraiment mis en place, estime l’artiste. Elle transportera d’ailleurs le spectacle en Europe en décembre, sans changer la recette.

«J’ai beaucoup de spectacles mais peu de promo en Europe cette fois-ci. C’est beaucoup plus facile et on profite vraiment de l’esprit de gang de la tournée.»

Pilou en première partie

En première partie du spectacle au Club, Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, présentera des pièces de son projet anglophone Peter Henry Phillips. L’artiste et réalisateur possède son propre studio et a travaillé notamment avec Philippe Brach, DJ Champion, Marie-Jo Thério, David Giguère, Jorane, Elisapie Isaac et Tomas Jensen.

«En première partie, j’essaie de donner une chance à de jeunes artistes que j’aime beaucoup de se faire découvrir, selon leurs disponibilités, explique Ariane Moffatt. Pierre-Philippe revient dans le spectacle pour une reprise de In the Air Tonight de Phil Collins et avec sa voix, c’est fabuleux!»

Rens.: @R:«C’est sûr que tu peux vivre sans ça, mais cette reconnaissance, autant de l’industrie que du public, est très valorisante, dit la chanteuse. C’est une dose d’amour rare qui ne me laisse pas indifférente.»

Son album récompensé, <I>22h22<I>, est né d’une période riche, alors qu’elle apprivoisait la maternité avec ses jumeaux Paul et Henri.

«Après 15 ans de carrière, un beau chiffre rond, alors que j’entame une nouvelle étape de ma vie, ça fait du bien de confirmer que j’ai encore ma place dans l’univers musical.»

@ST:Transposer l’album sur scène

@R:Même si elle ne jouera pas que des pièces de <I>22h22<I> lors de son passage au Club, le 21 novembre, Ariane Moffatt transpose l’ambiance onirique de l’album sur scène grâce à la scénographie de Marie Brassard.

@Csi:«Il y a des projections sur un écran panoramique. L’éclairage vient beaucoup du plancher en aluminium et des côtés de la scène. C’est une facture nouvelle et c’était un grand défi pour moi de m’adapter à la formule au début.»

@Csi:- Ariane Moffatt

C’est cet automne, au retour des festivals, que le spectacle s’est vraiment mis en place, estime l’artiste. Elle transportera d’ailleurs le spectacle en Europe en décembre, sans changer la recette.

«J’ai beaucoup de spectacles mais peu de promo en Europe cette fois-ci. C’est beaucoup plus facile et on profite vraiment de l’esprit de gang de la tournée.»

@ST:Pilou en première partie

@R:En première partie du spectacle au Club, Pierre-Philippe Côté, alias Pilou, présentera des pièces de son projet anglophone Peter Henry Phillips. L’artiste et réalisateur possède son propre studio et a travaillé notamment avec Philippe Brach, DJ Champion, Marie-Jo Thério, David Giguère, Jorane, Elisapie Isaac et Tomas Jensen.

«En première partie, j’essaie de donner une chance à de jeunes artistes que j’aime beaucoup de se faire découvrir, selon leurs disponibilités, explique Ariane Moffatt. Pierre-Philippe revient dans le spectacle pour une reprise de <I>In the Air Tonight<I> de Phil Collins et avec sa voix, c’est fabuleux!»

Rens.: www.lecludix30.com

Commenter cet article

avatar