Cédric Carrié s’aligne cette année avec le CS Lakeshore

Cédric Carrié s’aligne cette année avec le CS Lakeshore

Cédric Carrié agissait comme capitaine lors du 1er match de l'histoire du CS Lakeshore dans la PLSQ

Après avoir fait partie du FC Brossard en 2012 et 2013, et du CS Longueuil en 2014, le Brossardois Cédric Carrié, 24 ans, amorce cette année une nouvelle saison de soccer semi-professionnelle avec le Club de soccer (CS) Lakeshore, dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), la 3e ligue en importance après la Major League Soccer (MLS) et la Ligue de soccer nord-américaine (NASL).

Une impasse financière, l’incertitude face à son ancienne organisation de Longueuil et la possibilité de retrouver son ex-entraîneur et ses ex-collègues du FC Brossard ont dicté sa nouvelle route.

«J’ai eu une belle saison et une belle expérience avec Longueuil, mais même si nous avons gagné le championnat de la saison régulière, il y avait de l’incertitude dans l’organisation à la suite des restrictions budgétaires qui se dessinaient. Moi qui avais déjà vécu un scénario difficile à Brossard, je ne voulais pas revivre la même situation, même si le contexte était beaucoup plus sain qu’à Brossard l’année d’avant», explique Cédric.

Un meilleur salaire

«Quand mon ex-entraîneur Bill Sedgewick a su qu’il deviendrait entraîneur du CS Lakeshore, il m’a parlé de son intérêt de me ravoir avec lui. Par respect pour le CS Longueuil, avec lequel j’étais encore sous contrat jusqu’en décembre, je ne lui ai pas donné de réponse tout de suite. Des restrictions budgétaires au CS Longueuil faisaient qu’il était difficile pour plusieurs intervenants de connaître leur futur», raconte Cédric.

Le directeur général du club, Romuald Martin, a depuis quitté ses fonctions. L’entraîneur en chef de l’équipe, Mathieu Rufié, était de son côté toujours intéressé à compter Carrié dans ses rangs, mais ne pouvait lui offrir le même salaire que l’année précédente. Les équipes de la PLSQ ont normalement un budget de 50 000$ à distribuer parmi 5 à 7 joueurs catégorisés semi-professionnels.

«Rufié a été correct; il m’a expliqué les choses avec honnêteté et était prêt à respecter la décision que je prendrais. Pendant ce temps, Bill était confirmé dans ses fonctions, faisait du recrutement intense et m’offrait un salaire supérieur que celui de Longueuil.»

Prêcher par l’exemple

La cerise sur le sundae a été la possibilité de rejouer avec ses ex-confrères du FC Brossard, dans un style de jeu qui lui convenait mieux.

«J’ai vu que Dex Kaneki [meilleur buteur du CS Longueuil l’an dernier], Kevin Chan-Yu-Thin et plusieurs autres joignaient les rangs. J’ai pris ma décision et suis allé l’expliquer à Mathieu Rufié, avec la même courtoisie qu’il m’avait témoigné», indique Carrié.

Le ballon d’or (meilleur joueur) de la PLSQ en 2012 a eu le droit à un petit boni de confiance en étant nommé capitaine de sa nouvelle équipe.

«Ce fut une belle et réelle surprise pour moi et je relèverai le défi avec honneur. Je ne suis pas le gars qui parle le plus, mais je vais prêcher par l’exemple et je vais tenter d’amener quelque chose de plus pour l’équipe», promet-il.

Écrire un commentaire

avatar