Brossard veut revitaliser le boulevard Taschereau

Brossard veut revitaliser le boulevard Taschereau

Le boul. Taschereau accueille plus de 400 commerces et est emprunté par des milliers d’automobilistes quotidiennement.

Souvent décrié en raison des caractéristiques d’implantation et d’architecture de ses bâtiments, de sa surabondance d’affichage et de son manque de convivialité pour les utilisateurs de transport alternatif, le boul. Taschereau est le mal-aimé de Brossard. Pour redorer la réputation de cette artère de 6,5 km qui relie Longueuil à Candiac, la direction de l’urbanisme de Brossard a intégré une vision à long terme dans son nouveau plan d’urbanisme.

«Il n’y a pas encore de stratégie formelle adoptée, explique le directeur de l’urbanisme de Brossard, Éric Boutet. Ce que nous avons pour le moment, c’est la vision inscrite au plan d’urbanisme et toute la réglementation de zonage qui permet de la mettre en œuvre. Cette réglementation est entrée en vigueur en janvier à la suite de consultations avec les commerçants et les citoyens.»

La Ville souhaite travailler sur trois grands axes pour améliorer l’allure du boulevard, soit le bâti; le dynamisme commercial; ainsi que le paysage et l’infrastructure.

«Tout est interrelié, explique le directeur de l’urbanisme. Nous pouvons rêver d’avoir de beaux bâtiments le long de Taschereau, mais il reste que l’infrastructure routière ne rend pas l’environnement agréable et intéressant. Alors, il faut travailler sur tout ça en même temps pour le rendre attrayant.»

Surabondance de l’offre commerciale

La surabondance de l’offre commerciale à Brossard est directement reliée au taux de vacance élevé sur le boul. Taschereau. Bien sûr, certains tronçons du boulevard sont en santé, tels que le parc automobile entre le chemin des Prairies et le boul. Pelletier. Toutefois, ce n’est pas le cas du côté ouest du tronçon, entre les boul. Pelletier et Rome, où de nombreux commerces et espaces de bureaux ont migré vers le Quartier DIX30 et le secteur du boul. Matte au cours des dernières années.

«Nous avons notamment modifié la réglementation du secteur Matte, où la vente au détail n’est plus permise, pour favoriser la revitalisation du boul. Taschereau», explique Éric Boutet.

Miser sur des bâtiments mixtes

@R:La revitalisation du boul. Taschereau sera concrétisée en consolidant son offre commerciale, notamment en rapprochant les commerces du boulevard, en installant des commerces de proximité aux intersections et en rendant les stationnements moins visibles. Le nouveau plan d’urbanisme permet d’ailleurs la construction d’immeubles résidentiels ou mixtes de huit étages du côté ouest du boulevard.

«Nous avons des discussions avec des propriétaires pour des projets d’envergure qui cadrent avec notre nouvelle vision. La diminution de l’offre commerciale sera bénéfique pour tout le monde, estime le directeur de l’urbanisme. Nous voulons miser sur des bâtiments avec des usages mixtes, comme le résidentiel est maintenant possible.»

L’optimisation des aménagements pour le transport collectif est aussi au cœur de cette revitalisation. L’offre en transport en commun est appelée à être augmentée avec un mode de transport lourd et structurant, tels un système rapide par autobus ou un tramway.

«C’est un catalyseur pour le redéveloppement du boul. Taschereau», conclut Éric Boutet.

 

Principaux défauts du boul. Taschereau

• Environnement hostile pour les piétons et les cyclistes

• Faiblesse des aménagements et de l’architecture

• Interface problématique avec les quartiers adjacents

• Dynamisme commercial en déclin

 

Un boulevard réaménagé

• Bâtiments mixtes

• Redéveloppement résidentiel du côté de l’avenue San Francisco

• Milieu de vie attrayant et favorisant le transport durable

• Aménagement favorisant les piétons et les cyclistes

• Mobilier urbain distinctif

• Optimisation des aménagements pour le transport collectif

• Apaisement de la circulation et environnement sécuritaire

• Verdissement

Écrire un commentaire

avatar