Brossard et Saint-Bruno votent contre le budget

Brossard et Saint-Bruno votent contre le budget

Martin Murray et Doreen Assaad ont voté contre le Budget d’Agglomération 2018.

Crédit photo : Archives - Brossard Éclair

POLITIQUE. La mairesse de Brossard Doreen Assaad et le maire de Saint-Bruno-de-Montarville Martin Murray ont voté contre le budget d’agglomération, évoquant  les «lacunes» dans la gouvernance de l’Agglomération et le dossier des dépenses mixtes.

Rappelant sa volonté de partir sur de nouvelles bases avec ses homologues de l’Agglomération, Mme Assaad a néanmoins souligné qu’il n’y avait pas «d’engagement clair de la ville-centre à vouloir entreprendre à ce moment-ci des avenues de solutions. J’ose croire que le futur me montrera le contraire, a-t-elle adressé au conseil. Brossard se voit dans l’obligation de voter contre, mais avec un sentiment d’optimisme pour l’année qui va suivre.»

C’est dans un esprit de collaboration que M. Brodeur a reçu comme recommandation de son conseil de voter en faveur du budget d’agglomération.

Il n’a toutefois pas manqué de relever «l’iniquité majeure» pour les citoyens de Saint-Lambert; une iniquité qui découle des méthodes de calcul des dépenses mixtes.

M. Brodeur avance que les règles de l’Agglomération nuisent à son efficacité, son fonctionnement et son équité, ce qui devra être corrigé dans la prochaine année.

Pour sa part, Martin Murray s’est opposé au budget d’agglomération rappelant que les quotes-parts liées aux dépenses mixtes augmentent de 1 M$, soit de 5%. « Il y aurait pu y avoir un effort pour tenter de corriger la formule, on m’a dit qu’on s’attèlerait à la tâche à 2018, parfait, tant mieux.»

Il a également voté contre le budget du RTL, en signe de contestation contre la contribution importante à l’ARTM, stipulant que «tant qu’on plie l’échine, on n’arrive à rien».

Quelques chiffres

Rappelons que le budget d’Agglomération de 354 M$ a augmenté de 3,7% par rapport à 2017, ce qui est en grande partie attribuable à la contribution à l’ARTM.

Parmi les importantes hausses de dépenses, le budget de la gestion des eaux augmente de 2,3 M$. Des ressources spécialisées afin d’améliorer la qualité du service d’eau potable ont été ajoutées, et des montants supplémentaires sont prévues pour la gestion de l’eau potable.

Le PTI de l’Agglomération se chiffre à 130 M$. En 2017, il était de 165 M$. Un montant de 44 M$ sera dépensé en 2018. Une dizaine de millions de dollars seront investis dans le remplacement de véhicules de la sécurité publique. La construction de la caserne à Brossard, le nouvel écocentre Payer ainsi que l’amélioration des infrastructures de la gestion des eaux figurent parmi les grands projets.

À lire aussi: L’Agglomération dénonce les 8M$ à l’ARTM: http://www.lecourrierdusud.ca/transport-commun-lagglomeration-denonce-8m-imposes-lartm/

Écrire un commentaire

avatar